À Charles Spon, le 20 mars 1654
Note [5]

V. note [26], lettre 342, pour les Tragiques d’Agrippa d’Aubigné, titre qui s’impose ici, au lieu de Tragédies qu’on lit dans Reveillé-Parise avec cette note navrante :

« Est-ce par curiosité de bibliophile, est-ce par goût particulier que Guy Patin demande avec tant d’insistance des tragédies d’un auteur bien peu connu dans ce genre ? »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 mars 1654. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0343&cln=5

(Consulté le 27.11.2022)

Licence Creative Commons