À Charles Spon, le 24 décembre 1655
Note [5]

« Dieu fasse que cela avance bien. »

Le livre annoncé était Lazari Riverii, consilarii et medici regii, necnon in Monspeliensi Universitate medicinæ professoris, ac doctorum Monspeliensium decani, Institutiones medicæ in quinque libros distinctæ, quibus totidem medicinæ partes, Physiologia, Pathologia, Semeiotice, Hygieine, et Therapeutice dilucide explicantur. Opus accuratissimum, ac philiatris omnibus vtilissimum [Institutions médicales de Lazare Rivière, conseiller et médecin du roi, ainsi que professeur de médecine en l’Université de Montpellier et doyen des docteurs de Montpellier, distribuées en cinq livres, où sont expliquées avec éclat toutes les parties de la médecine, physiologie, pathologie, sémiotique, hygiène et thérapeutique. Ouvrage extrêmement soigné et utile à tous les étudiants de médecine] (1656, Lyon, Antoine Cellier, in‑4o). L’épître dédicatoire de l’imprimeur est adressée à nobilissimo, spectantissimoque viro, D. Andreæ Falconeto, doctori medico Monspeliensi, consiliario medicoque regio, necnon Collegio medd. Lugdun. Aggregato, eiusdemque urbis exconsuli meritissimo [Me André Falconet, homme très noble et très considéré, docteur en médecine de Montpellier, conseiller et médecin du roi, ainsi qu’agrégé au Collège des médecins de Lyon et ancien consul très méritant de la même ville] qui avait contribué à cette édition posthume. On y apprend que Falconet était premier médecin de l’archevêque de Lyon.

V. note [49], lettre 166, pour l’Universa medica… de Barthélemy Pardoux (Perdulcis).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 décembre 1655. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0429&cln=5

(Consulté le 23.09.2020)

Licence Creative Commons