À Charles Spon, le 25 octobre 1658, note 5.
Note [5]

Outre collecter des fonds, ce voyage, surnommé « la comédie de Lyon », avait un objectif politique : rencontrer Marguerite de Savoie, sœur de Charles-Emmanuel ii, et négocier ses fiançailles avec Louis xiv qui était alors en pleine idylle avec Marie Mancini. Il ne s’agissait en fait que d’une manœuvre destinée à presser les négociations de paix avec l’Espagne en l’inquiétant quant à l’union tant attendue entre les deux couronnes, par le mariage projeté de Louis xiv avec l’infante Marie-Thérèse d’Espagne (v. notes [9], lettre 378, et [1], lettre 405). La cour quitta Paris le 26 octobre et arriva à Lyon le 24 novembre.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 25 octobre 1658, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0542&cln=5

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons