À Charles Spon, le 19 octobre 1655
Note [55]

Péteur : « qui pète. On dit par mépris d’un vieillard, que c’est un vieux péteur. On dit aussi : on l’a chassé comme un péteur d’église » (Furetière). Guy Patin sanctifiait ici ce qualificatif parce qu’il l’appliquait à Philippe ii Hardouin de Saint-Jacques, collègue et ancien doyen qu’il vouait aux gémonies parce qu’il avait accepté l’inscription de l’antimoine dans le Codex de la Faculté.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 19 octobre 1655. Note 55

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0420&cln=55

(Consulté le 06.05.2021)

Licence Creative Commons