À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665
Note [56]

Page 256 (Paris, 1646), livre ii, chapitre lxxvi, De Cucumeribus et aliis fructibus cartilaginosis [Les Concombres et autres fruits cartilagineux (pulpeux)], ligne 6 (§ 5), pour éviter un pléonasme (cui et ei) et une abréviation, remplacer ei Gal. par Galenus dans :

Quod ipsum argumento est, non esse cucumin veterum, cui et ante et post maturitatem adimit ei Gal. [adimit Galenus] omnem adstrictionem, ut dicetur.

[Il n’y a là pas lieu à discussion : il ne s’agit pas du concombre des Anciens, auquel à qui (auquel) Galien nie, pour ainsi dire, toute astringence, tant avant qu’après sa maturité].

La graine du concombre domestique était une des quatre semences froides (v. note [12], lettre latine de François Teveneau, datée du 25 février 1657).

En imprimant adimit Gal., la réédition de Francfort (1667, page 205) n’a appliqué qu’une de ces deux corrections.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 24 mai 1665. Note 56

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1384&cln=56

(Consulté le 09.12.2022)

Licence Creative Commons