À Charles Spon, le 9 mai 1643
Note [6]

« Ici comme ailleurs on vend du poivre [on trompe le monde] » (Horace, v. note [3], lettre 22).

Opiat (masculin) ou opiate (féminin) est un « nom qu’on donne souvent aux confections, antidotes et électuaires, quoi qu’on ne le dût donner qu’aux compositions molles dans lesquelles entre l’opium qui leur a donné son nom. C’est en général un remède interne diversement composé de poudres, de pulpes, de liqueurs, de sucre ou de miel, réduits en consistance molle et propre à être enfermée dans des pots » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 9 mai 1643. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0081&cln=6

(Consulté le 30.03.2020)

Licence Creative Commons