À Charles Spon, le 8 mars 1644
Note [6]

Jacques Desparts (Jacobus de Partibus, Tournai 1380-1457) commença ses études de médecine à l’Université de Montpellier et vint les terminer à Paris, où il fut reçu docteur en 1409. Il devint successivement chanoine et trésorier de l’église de Tournai, chanoine de celle de Paris, premier médecin du roi Charles vii et de Philippe, duc de Bourgogne. Desparts voulut que les richesses qu’il avait accumulées servissent à faciliter l’étude de la médecine : en 1454, il donna 300 écus d’or, une partie de ses meubles et de ses manuscrits à la Faculté, qui put ainsi faire élever à Paris, dans la rue de la Bûcherie, les Écoles de médecine qui subsistèrent jusqu’au lendemain de la Révolution. Ce bienfait excita vivement la reconnaissance de la Faculté ; elle décréta que chaque année elle ferait célébrer une messe du Saint-Esprit pour la conservation de Desparts, et après sa mort, un service à perpétuité ; elle lui marqua aussi sa confiance en le choisissant pour un de ses députés au concile de Constance. Desparts a principalement commenté les Arabes, Avicenne et Mésué (Descurets in Panckoucke), comme, par exemple, dans la Summula Jacobi de Partibus per alphabetum super plurimis remediis ex ipsius Mesue libris excerptis [La petite somme de Jacques Desparts, sur un très grand nombre de remèdes tirés des livres de Mésué, rangés par ordre alphabétique] (sans lieu ni nom, 1500, in‑4o).

Paul Triaire mentionne ici une Expositio super capitulis [Avicennæ ?], videlicet de regimine eius quod comeditur et bibitur et regimen aquæ et vini [Explication sur les articles (d’Avicenne ?), savoir sur son régime, ce qu’on mange et boit, et le régime de l’eau et du vin] (Venise, 1518, in‑fo), mais il n’y a pas trace de cet ouvrage, au titre incertain, dans les divers catalogues consultés, qu’il s’agisse de Desparts ou d’un autre auteur.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 mars 1644. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0101&cln=6

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons