À Charles Spon, le 16 août 1650
Note [6]

Sébastien Rainssant (Châlons-en-Champagne vers 1599-Paris 5 février 1665) avait été reçu docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en janvier 1629 (Baron). Guy Patin a beaucoup parlé de lui comme d’un fervent et fidèle adepte du parti antimonial, et l’a poursuivi de ses sarcasmes. Les thèses qu’il a présidées sont tout ce qu’on a de lui ; leurs titres n’attestent en rien de son adhésion au parti des chimistes :

Nicolas Rainssant, fils de Sébastien, fut reçu docteur régent en 1663 (v. note [3], lettre 947).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 août 1650. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0240&cln=6

(Consulté le 31.10.2020)

Licence Creative Commons