À Charles Spon, le 2 août 1652
Note [6]

Gaillon (Eure), sur la rive gauche de la Seine se situe entre Évreux et Les Andelys (v.  note [60] du Faux Patiniana II‑4). La ville était célèbre pour le beau château qu’y avait fait reconstruire l’archevêque de Rouen, Georges d’Amboise, au début du xvie s.

Journal de la Fronde (volume ii, fo 113 ro, Paris, 12 juillet 1652) :

« Le roi et la reine d’Angleterre {a} sont partis aujourd’hui, pour se retirer à Saint-Germain-en-Laye ; et parce qu’ils sont en fort mauvaise odeur dans l’esprit du peuple, Mademoiselle {b} les a accompagnés hors de Paris, afin qu’ils fussent en sûreté. »


  1. Henriette-Marie, et son fils, Charles ii.

  2. La duchesse de Montpensier, fille de Monsieur, Gaston d’Orléans.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 2 août 1652. Note 6

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0292&cln=6

(Consulté le 07.07.2022)

Licence Creative Commons