Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4
Note [60]

Dans son second paragraphe sur Adrien Turnèbe, L’Esprit de Guy Patin continuait à copier Antoine Teissier (v. supra note [59]), commentant l’éloge que Jacques-Auguste i de Thou lui a rendu dans son Histoire universelle.

Andely ou Andeli (Trévoux), en latin « Andelium, Andeliacum, ou plutôt Andilegum, est le nom de deux lieux de Normandie {a} qu’on nomme communément les Andelys. Le grand Andely est une petite ville située entre deux montagnes sur le Gambon, à un quart de lieue de la Seine, {b} et le petit Andely est un bourg sur la Seine à l’embouchure du Gambon. Le grand Andeli est la patrie du < sic > Poussin, de Turnèbe et des deux Corneille. {c} Il y avait dans ce lieu une abbaye célèbre de filles, fondée par sainte Clotilde et détruite vers l’an 900, à laquelle a succédé une collégiale de chanoines séculiers. »


  1. Dans l’actuel département de l’Eure.

  2. À 100 kilomètres en aval de Paris, et 40 en amont de Rouen. Long d’un peu plus de 8 kilomètres, le Gambon est un affluent de la Seine.

  3. Le peintre Nicolas Poussin (1594-1665) et les frères Corneille, tous deux dramaturges, Pierre et son moins célèbre cadet, Thomas, qui était aussi lexicographe.

Après de Thou, Teissier citait les trente livres des Adversaria [Cahiers (philologiques)] d’Adrien Turnèbe] (Strasbourg, 1604, v. note [2], lettre 1019).

Les six autres ouvrages d’Adrien Turnèbe que mentionnait ici L’Esprit de Guy Patin sont imprimés dans les trois tomes de ses Opera [Œuvres] (Strasbourg, 1600, v. supra note [59]) :

  1. Poematum sylva [Forêt de poèmes] (tome iii, page 60) ;

  2. Commentarius in librum Ciceronis de Fato [Commentaire sur le livre de Cicéron du Destin] (tome i, page 218, suivi de deux réfutations critiques) ;

  3. Præfatio in Caii Plinii Historiam naturalem [Préface sur l’Histoire naturelle de Pline] (tome i, page 385) ;

  4. Libellus de Methodo [Opuscule de la Méthode] (tome iii, page 1) ;

  5. De Calore a vino [De la Chaleur produite par le vin] est une erreur pour désigner deux opuscules, de Calore [de la Chaleur] (tome iii, page 10) et de Vino [du Vin] (ibid. page 17) ;

  6. Commentarius in M. Tullii Ciceronis Academicarum quæstionum librum primum [Commentaire sur le premier livre des Académiques de Cicéron] (tome i, page 82) ;

  7. Plutarchi Convivium septem sapientium [Le Banquet des sept sages de Plutarque] (tome ii, page 52).

Tout cela est étranger à Guy Patin, bibliomane très averti qui n’aurait pu ignorer les catalogues des libraires au point de demander à un ami de lui procurer les éditions séparées d’ouvrages de Turnèbe, dont l’essentiel avait été réuni dans ses Opera (Strasbourg, 1600).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4. Note 60

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8217&cln=60

(Consulté le 01.12.2022)

Licence Creative Commons