À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651
Note [2]

Adriani Turnebi Adversariorum tomi iii, triginta libris distincti : in quibus variorum auctorum loca intricata explicantur, obscura dilucidantur et vitiosa restituuntur. Opus perquam utile ac necessarium ad infinitos pene modos in humanioribus literis solvendos. Additi præterea Indices tres copiosissimi, unus Rerum et Verborum Latinorum : alter Græcorum : tertius Auctorum qui explicantur aut emendantur. Omnia vero in hac postrema Editione summa fide ac diligentia recognita et emendata : auctorum Locis, qui in his sine certa nota appellabantur, suis locis inserta, auctoribusque suis ascriptis, vocumque præcipuarum ad oram appositione, tum typorum varietate distincta et illustrata exhibentur.

[Trois tomes des Cahiers d’Adrianus Turnebus, {a} divisés en trente livres, où les passages d’auteurs divers sont expliqués quand ils sont entremêlés, éclaircis quand ils sont obscurs, et restaurés quand ils sont corrompus. Ouvrage tout à fait utile et nécessaire pour comprendre un nombre presque infini de tournures qui se trouvent dans les belles-lettres. On y a aussi ajouté trois très épais index : l’un des matières et des mots latins ; l’autre, des grecs ; et le troisième, des auteurs qui sont expliqués ou corrigés. Le tout a été augmenté et revu avec les plus grandes fidélité et diligence en cette dernière édition : quant aux passages des auteurs qui étaient cités sans référence assurée, ils ont été replacés au bon endroit, et mis en exergue par la citation dans la marge, et par des caractères typographiques distinctifs et bien visibles]. {b} . On donne la source et l’auteur des citations que les écrivains ont faites sans référence certaine…].


  1. V. note [20], lettre 392, pour Adrien Turnèbe (ci-devant Tournebœuf).

  2. Strasbourg, Lazarus Zetznerus, 1604, en un volume in‑fo de 1 134 colonnes, pour la dernière de plusieurs éditions dont la première a paru en 1564 ; ouvrage dédié au chancelier Michel de L’Hospital (v. note [3], lettre 102).

    C’est une impressionnante compilation philologique sur les auteurs de l’Antiquité gréco-latine, dont la note [33] du Borboniana 10 manuscrit donne un échantillon.


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1019&cln=2

(Consulté le 01.12.2022)

Licence Creative Commons