À André Falconet, le 3 décembre 1660, note 6.
Note [6]

Louis Boucherat (1616-1699), comte de Compans, fils de Jean (v. note [12], lettre 957), avait été reçu correcteur en la Chambre des comptes en 1637, conseiller au Parlement de Paris en la première Chambre des requêtes du Palais en 1641, maître des requêtes en 1643, charge qu’il allait résigner en 1662 pour devenir conseiller d’État ordinaire.

De son premier mariage avec Françoise Marchand (morte en 1652), il avait eu deux filles, dont l’aînée, Marie-Magdelaine, avait épousé en 1659 Henri de Fourcy (mort en 1708), comte de Chessy, conseiller au Parlement en 1652, qui allait être nommé président en la troisième des Enquêtes le 7 décembre 1660 et devenir prévôt des marchands de Paris de 1694 à 1692 (Popoff, nos 684 et 1242).

V. note [4], lettre 150, pour l’infortuné Michel ii Particelli, seigneur d’Émery et de Thoré.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 décembre 1660, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0655&cln=6

(Consulté le 05/03/2024)

Licence Creative Commons