À André Falconet, le 22 décembre 1665, note 6.
Note [6]

  • Je n’ai pas identifié « la Métaphysique de Grassot » ; il s’agit sans doute d’une erreur de transcription des précédents éditeurs, mais je ne suis pas parvenu à la corriger.

  • Senecam contra vituperatores defendit ipsius libri de Providentia argumentum exponit, et rationem reddit, cur providentia Dei cuncta administrante, bonis viris multa mala eveniant. Oratio iiii. Habita Romæ 3. Non. Jun. m. d. lxxv. [Discours iv, prononcé à Rome le 3 juin 1575, qui qui défend Sénèque contre les critiques de son livre sur la Providence, en expose l’argument et explique pourquoi bien des maux arriveraient aux hommes de bien en réglant entièrement la providence divine], {a} volume 2, pages 435‑452 des :

    M. Antonii Mureti I.C. et Civis Romani Orationum Volumina duo. Quorum primum ante aliquot annos in lucem prodiit, secundum vero recens est editum…

    Deux volumes des Discours de Marc-Antoine Muret, {b} jurisconsulte et citoyen romain. Le premier a déjà été publié il y a quelques années, mais le second paraît pour la première fois… {c}


    1. Le sous-titre exact que Sénèque le Jeune a mis en tête de son traité De la Providence est Quare aliqua incommoda bonis viris accidant cum Providentia sit ? [Pourquoi les gens de bien sont-ils sujets au malheur quand existe la Providence ?].

    2. Mort en 1585, v. note [31], lettre 97.

    3. Lyon, Petrus Rigaud, 1613, in‑8o de 758 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 22 décembre 1665, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0851&cln=6

(Consulté le 15/04/2024)

Licence Creative Commons