À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649
Note [6]

Outre ses thèses (v. note [29], lettre 1023), Ioachimus Olhafius (Joachim Ölhaf, vers 1570-1630), docteur de l’Université de Montpellier en 1600, professeur de médecine et d’anatomie à Dantzig, a publié la De seminario pestilenti intra corpus vivum latitante Disquisitio Physica et Medica… [Recherche physique et médicale sur la Cause de la peste qui se cache dans le corps vivant…] (Dantzig, Georgius Rhetius, 1626, in‑4o) :

  • Disquisitio prima, An seminarium pestilens intra corpus vivum aliquandiu, citra noxam evidentem, possit latitare ? [Première recherche, La cause de la peste peut-elle, sans produire de dommage évident, se cacher longtemps dans le corps vivant ?] (pages1‑87) ;

  • Disquisitio secunda, Quibusnam in partibus corporis, et qua ratione sic latitet seminarium pestilens ? [Seconde recherche, En quelles parties du corps et pour quelle raison la cause de la peste se cacherait-elle ainsi ?] (pages 89‑175).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 24 décembre 1649. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1049&cln=6

(Consulté le 27.11.2020)

Licence Creative Commons