À Christiaen Utenbogard, le 22 mars 1657
Note [6]

Louis Du Gardin (Ludovicus Gardinius ou Gardenius, ou Hortensius), médecin flamand (1572 Valenciennes-1633 Douai), docteur de la Faculté de Douai, où il enseigna pendant 28 ans :

  • Ludovicus Gardinius contra Pestem : sive de Pestis natura, causis, signis, prognosticis, precautione, et curatione Epitome medica per Conlusiones distributa, et ab Authore recognita. Accessit ejusdem Remedium erroris in ponderibus Medicis [Louis Du Gardin contre la Peste ; ou Abrégé médical réparti par conclusions sur la nature, les signes, le pronostic, la prévention et le traitement de la Peste ; avec, du même auteur, un Remède aux erreurs sur les poids en médecine] (Douai, Pierre Auroy, 1631, in‑12o ; précédente édition 1617, in‑8o) ;

  • De Animatione fœtus quaestio, in qua ostenditur quod anima rationalis ante organizationem non infundatur, auctore Ludovico Du Gardin [Question sur l’acquisition d’une âme chez le fœtus, où il est montré qu’une âme rationnelle ne se répand pas avant l’organisation de l’être, par Louis Du Gardin] (id. et ibid. 1623, in‑8o ; contre Thomas Fienus, docteur et professeur de médecine à Louvain, v. note [2], lettre 776) ;

  • Anima rationalis restituta in integrum, sive altera Refutatio opinionis quæ sibi persuadet animam rationalem ante omnem organizationem, infundi in semen ; Authore Ludovico Du Gardin, Medicinæ Doctore ac Professore regio ordinario in alma Universitate Duacena [L’Âme rationnelle restituée dans son intégrité, ou seconde Réfutation de l’opinion qui se persuade qu’une âme rationnelle se répand dans la semence, avant toute organisation de l’être ; par Louis Du Gardin, docteur et professeur royal ordinaire de médecine en la salutaire Université de Douai] (id. et ibid. 1629, in‑8o).

Ces trois titres de Du Gardin figuraient dans l’édition alors disponible des de Scriptis medicis [des Écrits médicaux] de Johannes Antonides Vander Linden (Amsterdam, 1651, v. note [3], lettre latine 26).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 22 mars 1657. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1110&cln=6

(Consulté le 18.02.2020)

Licence Creative Commons