À Sebastian Scheffer, le 4 juin 1665
Note [6]

Ces 14 thalers (soit 42 livres tournois) représentaient sans doute la somme que Guy Patin avait reçue de Sebastian Scheffer pour l’achat du miroir qu’il destinait à son épouse (v. note [2], lettre latine 296), mais auquel Patin l’avait convaincu de renoncer, étant donné les difficultés du transport d’un objet si fragile depuis Paris jusqu’à Francfort.

V. note [3], lettre latine 322, pour les Orationes [Discours] de Dion de Pruse, dit Chrysostome (Paris, 1604), avec la discussion d’Isaac Casaubon et les annotations de Frédéric ou Fédéric Morel (1558-1630), imprimeur ordinaire du roi (1581-1602) et professeur royal d’éloquence gréco-latine (nommé en 1586).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 4 juin 1665. Note 6

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1388&cln=6

(Consulté le 02.12.2022)

Licence Creative Commons