À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 juillet 1658
Note [7]

Dans le livre v de ses Commentaires sur la guerre des Gaules, Jules César a donné le nom de Portus Iccius (Itius ou Icius) à un port du Pas-de-Calais (Gallicum Fretum [Détroit de Gaule]) qui pourrait être Calais ou Boulogne.

V. note [9], lettre 530, pour la première de plusieurs références à la grave maladie (probablement un typhus) qui avait saisi Louis xiv à Mardyck, près de Calais, après la bataille des Dunes (14 juin 1658) et la prise de Dunkerque. Le roi avait été transporté à Calais ; accourus à son chevet, les médecins du lieu et de la cour lui avaient fait prendre de l’antimoine ; la guérison qui en résulta a compté pour beaucoup dans le changement d’opinion qui a permis le triomphe final de ce médicament contesté : en 1666, la Faculté de médecine et le Parlement de Paris votèrent le décret puis l’arrêt qui ont absous l’antimoine en le retirant de la classe des poisons interdits.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 juillet 1658. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1136&cln=7

(Consulté le 17.04.2021)

Licence Creative Commons