À Hugues II de Salins, le 22 mai 1657
Note [8]

Juvénal, Satire ii, vers 10‑13 :

Castigas turpia, cum sis
Socraticos notissima fossa cinædos ?
hispida membra quidem et duræ per bracchia sætæ
promittunt atrocem animum, sed podice levi
cæduntur tumidæ medico ridente mariscæ
.

[Tu prétends châtier les pratiques honteuses, toi, alors que parmi les sodomites socratiques tu es l’égout le plus notoire ? Certes, la peau de tes membres qui pique, les soies rudes de tes bras, promettent une âme inflexible ; mais de ton anus épilé, le médecin en riant tranche de grosses marisques]. {a}


  1. Marisque, marisca ficus, « figue frosse et sans goût » (Furetière), est un synonyme de fic (v. supra note [7]) : « terme de médecine, par assimilation de forme, tumeur hémorroïdale parvenue graduellement à une organisation plus compliquée que les simples dilatations veineuses » (Littré DLF).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 22 mai 1657. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0482&cln=8

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons