À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 janvier 1657, note 8.
Note [8]

Pedacii Dioscoridæ Anazarbensis de Materia medica libri v. Iano Cornario Medico Physico interprete. Eiusdem Iani Cornarii Emblemata, singulis capitibus adiecta. Dioscoridæ de Bestiis venenum eiaculantibus, et letalibus medicamentis libri ii. Eodem Cornario interprete. Eiusdem Iani Cornarii, in eosdem libros, Expositionum libri ii. Adiunctis in fine tribus tabulis locupletissimis, quibus omnia quæ tot tractantur opere, indicantur.

[Cinq livres de la Matière médicale de Pedanius Dioscoride d’Anazarbe, {a} dans la traduction de Janus Cornarius, {b} médecin et naturaliste. Emblèmes du dit Janus Cornarius ajoutés à chacun des chapitres. Deux livres de Dioscoride sur les bêtes sauvages qui projettent du venin et sur les médicaments mortels, dans la traduction du dit Cornarius. Deux livres d’explications du dit Janus Cornarius sur les mêmes livres. Avec à la fin trois tables très riches qui révèlent les nombreuses choses dont traite cet ouvrage]. {c}


  1. V. note [7], lettre 103.

  2. V. note [35], lettre 406.

  3. Bâle, Froben, 1557, in‑fo

V. notule {j}, note [20], lettre de Charles Spon datée du 28 août 1657, pour les annotations de Cornarius sur Celse dans son édition du Galien de la composition des médicaments (Bâle, 1537).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 janvier 1657, note 8.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1104&cln=8

(Consulté le 14/04/2024)

Licence Creative Commons