À Charles Spon, le 14 mai 1649
Note [9]

« ou bien il m’a assisté comme un compagnon inséparable. » Charles Patin (Charlot) allait devenir médecin après avoir été avocat. Son frère aîné, Robert, bachelier de médecine, se préparait alors en seconde année de préparation à la licence (v. note [168], lettre 166, pour sa récente thèse cardinale).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 14 mai 1649. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0176&cln=9

(Consulté le 21.04.2021)

Licence Creative Commons