À Charles Spon, le 16 août 1650
Note [9]

Élie Béda (v. note [27], lettre 155), avant de s’attacher le titre de sieur des Fougerais, avait voulu être dit sieur de La Gourmandière (v. note [3] des Décrets et assemblées dans les Commentaires de la Faculté en 1651-1652). Il était le fils aîné de Jean Bedé de La Gourmandière ou Gormandière (1563-1648), avocat protestant au Parlement de Paris, originaire d’Anjou, qui a laissé des écrits sur les questions religieuses et politiques.

Guy Patin a signalé la conversion de Béda au catholicisme en avril 1648, ce qui aurait donné motif à son père de commenter l’événement. Élie aurait donc changé son nom de famille de Bedé en Béda, avant d’y mettre une rallonge.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 août 1650. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0240&cln=9

(Consulté le 22.09.2020)

Licence Creative Commons