À Charles Spon, le 25 avril 1653
Note [9]

Mathieu i Molé ne pouvait plus continuer de cumuler les charges de garde des sceaux et de premier président du Parlement de Paris, et sa première présidence fut l’objet de rudes transactions.

Journal de la Fronde (volume ii, fos 208 vo, 15 avril, 210 vo, 18 avril, et 212 ro et vo, 22 avril 1653) :

« M. le président de Novion {a} ayant été plus agréable à la cour que le président de Bellièvre, {b} a fait à peu près le même que celui-ci avait projeté avec M. le garde des sceaux {c} pour la charge de premier président, laquelle il prend, à ce qu’on dit, pour 300 000 livres [et] baille la charge de président au mortier à M. de Champlâtreux, {d} moyenant 450 000 livres de surplus, dont on dit que le roi en donne une partie ; mais on dit aussi qu’il reste encore une difficulté à vider, qui est que ce président {e} veut qu’il soit stipulé dans leur traité que son fils pourra retirer {f} cette charge de président au mortier en rendant 750 000 livres à M. de Champlâtreux. […]

Le traité qui s’était projeté il y a longtemps entre M. le garde des sceaux et M. le président de Bellièvre touchant la charge de premier président fut enfin conclu le 6, le premier ayant donné sa démission de sa charge au dernier sous le bon plaisir du roi, et le dernier ayant aussi cédé la sienne de président au mortier à M. de Champlâtreux qui lui donne < lacune > mille livres de retour ; et Sa Majesté accorde, outre cela, un brevet à M. de Bellièvre par lequel elle entend que ses héritiers puissent tirer une récompense de 300 000 livres de celui qui sera le premier président ; après cela, il sera reçu au premier jour dans cette charge et ira loger dans la maison où logeait autrefois M. le Prince, qu’on appelait l’hôtel d’Enghien. […]

Le 19, M. de Bellièvre prêta le serment pour la charge de premier président du Parlement. […]

M. de Bellievre a été reçu, au matin, au Parlement dans la charge de premier président, et M. de Champlâtreux dans celle de président au mortier, laquelle il a eu sans donner aucun retour à M. de Bellièvre. »


  1. Nicolas iii Potier de Novion] [v. note [25], lettre 183.

  2. Pomponne ii de Bellièvre.

  3. Mathieu i Molé.

  4. Jean-Édouard Molé, seigneur de Champlâtreux, fils de Mathieu i Molé, v. note [8], lettre 214.

  5. Novion.

  6. Récupérer.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 25 avril 1653. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0310&cln=9

(Consulté le 27.09.2022)

Licence Creative Commons