À Charles Spon, le 20 mars 1654
Note [9]

V. note [14], lettre 340, pour les tractations diplomatiques tourmentées entre Mazarin et Cromwell, par l’entremise d’Antoine de Bordeaux, fils de Guillaume de Bordeaux (v. note [2], lettre 314), assisté par le baron de Baas. L’aboutissement des négociations était encore loin : un accord commercial entre la France et l’Angleterre ne fut signé qu’en novembre 1655 ; Cromwell n’envoya William Lockhart comme ambassadeur en France qu’en mai 1656 pour négocier une alliance militaire.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 mars 1654. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0343&cln=9

(Consulté le 27.11.2022)

Licence Creative Commons