À André Falconet, le 30 mai 1664
Note [9]

« par ulcères et excroissance charnue de la vessie. »

L’ischurie « est une maladie où il arrive une entière suppression d’urine, causée d’astriction ou d’obstruction de la vessie, ou des deux uretères » ; v. note [2], lettre de Charles Spon, le 28 décembre 1657, pour la strangurie. Pour qui peine tant à pisser, on dit à présent oligurie et pollakiurie, symptômes classiques d’une tumeur (adénome ou cancer) de la prostate qui comprime l’urètre et y gêne le passage de l’urine, mais qui à l’époque, étaient plus souvent liés à la pierre vésicale (v. note [10], lettre 209).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 30 mai 1664. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0782&cln=9

(Consulté le 27.11.2022)

Licence Creative Commons