Jean Civatte (14 mars 1922-10 février 2020)

Portrait du professeur Jean Civatte

Né dans une famille de médecins, le professeur Jean Civatte était le fils d’Achille Civatte (1877-1956), dermatologue, spécialiste d’histopathologie cutanée de renommée internationale. Chef de clinique en rhumatologie et dermatologie (1954-1956), médecin des hôpitaux de Paris en 1966, Jean Civatte fut nommé en 1975 chef de service à Saint-Louis, successeur de Robert Degos.

Membre de l’Académie de Médecine élu le 19 juin 1990, trésorier de l’Académie de Médecine de 1997 à 2007, Président de la Société française de dermatologie en 1972-1973, Secrétaire général de la Société française de dermatologie de 1976 à 1991, Rédacteur en chef des Annales de dermatologie de  1967 à 1976, Président du Comité International de Dermatologie de 1982 à 1987, le professeur Civatte fut pendant près de 30 ans l’organisateur principal des Journées dermatologiques de Paris.

Auteur de « Histopathologie cutanée » (1967, 1982), premier ouvrage en langue française consacré exclusivement à cette discipline, coordonnateur du « Dictionnaire de dermatologie » publié par l’Académie de Médecine en 2000, fondateur en 1980 du « Club Unna-Darier », groupe d’experts internationaux en dermatopathologie, Jean Civatte eut un rôle essentiel dans le rayonnement de l’école française de dermatologie..

Le professeur Civatte apporta un soutien déterminant au classement de la collection des moulages de Saint-Louis à l’inventaire des Monuments historiques en 1992. La Société française d’histoire de la dermatologie, dont le professeur Civatte fut le premier président d’honneur, a tenu à rendre hommage à sa mémoire en publiant deux enregistrements vidéos auxquels il participa : le 7 janvier 2013, à la bibliothèque Henri-Feulard, Jean Civatte est interrogé sur sa carrière à Saint-Louis par le Pr Alain Le Duc, ancien chef de service d’urologie de cet hôpital ;  le 2 novembre 2013,  au musée des moulages de Saint-Louis, les Professeurs Civatte et Belaïch sont interrogés par Gérard Tilles sur l’histoire des Journées dermatologiques de Paris.

Gérard TILLES, 15 mars 2021