ACCUEIL > INSTRUMENTS > PETITE INSTRUMENTATION POUR L'EXCISION DE LA CARIE

Instruments

Petite instrumentation pour l’excision de la carie :
limes, petites scies, sondes, rugines, racloirs, excavateurs, ciseaux à émail, etc.

Jusqu’au début du XXe siècle, décider ou non de la conservation d’une dent n’était pas un acte facile. La première cause était la précarité de l’éclairage qui ne permettait pas une visibilité précise à l’intérieur d’une bouche, même en plein jour. Bien des auteurs en témoignent et dénoncent les ombres portées par la main sur les dents. De plus, les instruments d’exploration n’apparaissent vraiment qu’au cours du XVIIIe siècle et ne commencent à devenir opérationnels qu’au cours du XIXe siècle, lorsque les sondes s’affinent et lorsque également les miroirs de bouche proposés au début de ce même siècle ne ressemblent plus à des petits faces à main.

Après avoir repéré la dent supposée être cariée et peu douloureuse, il n’y a eu pendant très longtemps à disposition que des limes pour élargir la cavité afin de faciliter ensuite l’emploi de rugines. Les limes servaient également à accéder, par usure de l’émail sain, à la carie située sur une face proximale mais aussi à séparer les dents, à les raccourcir ou adoucir les irrégularités qui blessaient les lèvres ou la langue. Leur usage sera souvent controversé. À noter que lors de la première moitié du XXe siècle, malgré les possibilités apportées par les instruments rotatifs, les catalogues présenteront encore des modèles de limes, certes de plus en plus élaborés, pour séparer les dents ou polir les obturations.

Les rugines, instruments réellement multifonctionnels, pouvaient servir aussi à nettoyer les dents. Mais à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle, la production d’aciers de bien meilleure qualité va permettre désormais la fabrication de ciseaux à émail et d’excavateurs, instruments bien plus efficaces pour l’ouverture des cavités et l’excision de la carie. Ces instruments seront utilisés tout au long du XXe siècle.

Notons que dès le XVIIIe siècle, certains auteurs disent employer, sortis tout droit des ateliers de bijoutiers ou de quincaillers, des forets à ébiseler ou encore des équarrissoirs en guise de petits trépans pour mieux ouvrir la cavité cariée lesquels serviront bientôt à élargir l’entrée d’un canal pulpaire. Ils vont imprimer à ces instruments des mouvements de va-et-vient et/ou de rotation à l’aide de l’index et du pouce ébauchant ainsi le geste qui actionnera les futures fraises à main. Ainsi, progressivement une mécanisation engendrera les systèmes rotatifs.

Enfin, on comprendra aisément que les modèles anciens des instruments communs à d’autres corps de métier soient peu nombreux dans les musées dentaires. Probablement ont-ils fini leur vie dans une banale boîte à outils ?


Abulcasis (936-1013), Chirurgia Libri tres, 1532
 
Page de titre : Chirurgia Libri tres, J. Schott, Strasbourg, 1532
(BIU Santé 00055)

La chirurgie d’Abulcasis, (trad. Lucien Leclerc) 1861
 
 
Page de titre : La chirurgie d’Abulcasis, traduction de Lucien Leclerc, Paris, J. -B. Baillière, 1861
(BIU Santé 30707)

Petite scie

Petite scie, Albucasis Chirurgia Libri tres, J. Schott, Strasbourg, 1532, p. 176
« Du sciage des dents proéminentes : « L’instrument doit être en fer indien et à tranchant très aigu. La section durera plusieurs jours en raison de la dureté de la dent. Il faut éviter d’ébranler les voisines », La chirurgie d’Abulcasis, traduction de Lucien Leclerc, Paris, J. -B. Baillière, 1861, p. 102
 
Petite scie
Lime
Lime, Albucasis Chirurgia Libri tres, J. Schott, Strasbourg, 1532, p. 173
« Si la proéminence est telle qu’on puisse la limer, il faut le faire avec une lime en fer indien [...] S’il y a quelque dent écaillée, qui blesse la langue en parlant il faut la limer jusqu’à ce que vous ayez fait disparaître la cassure, qu’elle soit nette et polie, qu’elle ne blesse plus la langue et ne gêne plus la parole » La chirurgie d’Abulcasis, traduction de Lucien Leclerc, Paris, J. -B. Baillière, 1861, p. 102-103
 
Lime
Lime, XVIIe s.
Lime rectangulaire, tout métal, manche doré, travaillé, XVIIe s.
LS__2005_1_36_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)
Lime, XVIIe s.

Chauliac, Guy de (1300-1368) / Nicaise Édouard (trad.), La Grande Chirurgie de Guy de Chauliac composée en 1363, 1890
 
 
Page de titre : Guy de Chauliac, (1300-1368) / Édouard Nicaise (trad.), La Grande Chirurgie de Guy de Chauliac composée en 1363, Paris, Félix Alcan, 1890
(BIU Santé 20523)
 

Concernant la corrosion des dents : « Si ces choses [souphre, camphre, myrrhe, etc.] n’y valent rien, soit esbuchaillée avec un ciseau et lime et qu’on luy fasse un passage, à ce que la viande ne s’arrête au trou. Et si cela n’y sert, soit cautérisée », Guy de Chauliac (1300-1368) / Édouard Nicaise (trad.), La Grande Chirurgie de Guy de Chauliac composée en 1363, Paris, Félix Alcan, 1890, Sixième traité, Doct. II, Ch. II, p. 510


De Vigo en françoys (1460 ?-1525 ?), S’ensuit la practique (et) chirurgie, 1525
 
 
Page de titre : Jehan de Vigo, en françoys (1460 ?-1525 ?), S’ensuit la practique (et) chirurgie de très excellent docteur en médecine maistre Jehan de Vigo ... Lyon, Benoît Bounyn, Jehan Planfoys, 1525
(BIU Santé 5268)
 

« La corrosion [des dents] vient par putrefaction et par humidité ague et mauvaise qui les ronge et les menge ; on peut oster cette corrosion avec trepane, lime et instrumens convenables et après emplir la concavité de feuille d’or pour la preserver de putrefaction », Jehan de Vigo, en françoys (1460 ?-1525 ?), S’ensuit la practique (et) chirurgie de très excellent docteur en médecine maistre Jehan de Vigo ... Lyon, Benoît Bounyn, Jehan Planfoys, 1525, Fol. cxlii


Martinez de Castrillo, Francisco (c. 1525-1585), Coloquio breve y compendioso sobre la materia de la dentura y maravillosa obra de la boca, 1557
 
 
Page de titre : Francisco Martinez de Castrillo, (c. 1525-1585), Coloquio breve y compendioso sobre la materia de la dentadura y maravillosa obra de la boca, con muchos remedios y avisos necessarios. Y la orden de curar, y adreçar los dientes, Valladolid, Sebastian Martinez, 1557
(Bibliotheca en la Universidad Complutense de Madrid)
 
Dialogue bref et concis sur la denture et ce chef d’œuvre qu’est la bouche, édition de Micheline Ruel-Kellermann, Gérard Morisse, Collection Pathographie, 5, Paris, De Boccard, 2010
(BIU Santé 234001-5)
     
Lancette exploratrice
Cette lancette exploratrice est « un instrument en fer ayant une pointe en forme de petite lance et de l’autre un coude comme un petit crochet comme celui que l’on utilise pour les molaires qui se rongent par derrière, et gratter ce qui est pourri », Dialogue bref et concis sur la denture et ce chef d’œuvre qu’est la bouche, édition de Micheline Ruel-Kellermann, Gérard Morisse, Collection Pathographie, 5, Paris, De Boccard, 2010, p. 84
 
Lancette exploratrice
Lancette-ciseau
Lancette ciseau. Attentif aux dents temporaires, Martinez de Castrillo conseille vivement de « regarder si les petites dents se corrompent au point d’y trouver des petites taches qu’il faudra enlever avec un instrument très pointu qui a sur l’une de ses parties une pointe comme une lancette et sur l’autre une partie très plate comme un ciseau à bois », Dialogue bref et concis sur la denture et ce chef d’œuvre qu’est la bouche, édition de Micheline Ruel-Kellermann, Gérard Morisse, Collection Pathographie, 5, Paris, De Boccard, 2010, p. 8O-81
 
Lancette-ciseau
Lime
« Le limage des dents ne peut se faire sans dommage, même si dans certains cas on ne peut l’éviter, mais ce doit être par nécessité et si on ne peut faire autrement », Dialogue bref et concis sur la denture et ce chef d’œuvre qu’est la bouche, édition de Micheline Ruel-Kellermann, Gérard Morisse, Collection Pathographie, 5, Paris, De Boccard, 2010, p. 135
 
Lime
Lime, XVIIe s.
Lime rectangulaire, tout métal, manche doré, travaillé, XVIIe s.
LS__2005_1_36_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)
Lime, XVIIe s.

Paré, Ambroise (1510-1590), Deux livres de chirurgie, 1573
 
 
Page de titre : Ambroise Paré, (1510-1590), Deux livres de chirurgie, Paris, André Wechel, 1573
(BIU Santé 35181)
Limes
Limes. « Or si le pertuis estoit entre les dents, comme souvent advient, de sorte qu’on ne peut appliquer nulle des choses susdictes, on limera entre la dent saine et celle qui est pertuisée tant qu’il sera besoin et sera faite ouverture telle qui sera nécessaire pour appliquer les choses susdictes, et prendra on plus sus celle qui est errodée, que sus la saine », Ambroise Paré, (1510-1590), Deux livres de chirurgie, Paris, André Wechel, 1573, p. 346-348
 
Limes

Guillemeau, Jacques (1549-1613), Les Œuvres de chirurgie, 1602
 
 
Page de titre : Jacques Guillemeau (1549-1613), Les Œuvres de chirurgie de Jacques Guillemeau, chirurgien ordinaire du Roy et Juré à Paris, divisées en treize livres. Avec les Portraicts & Figures Anatomiques de toutes les parties du corps humain. Et des instruments nécessaires au Chirurgien. Dernière édition. Paris, Nocilas Buon, 1602
(BIU Santé 251)
 

« Quelques chirurgiens aiment mieux limer la Dent à l’endroit où elle est gastée, ce que je löue fort, quand il se peut faire et lors que la Dent n’et gastée que d’un costé : car par tel moyen, outre le profit que nous ferons à icelle, nous empescherons que la voisine ne se gaste et endommage au toucher d’icelle. Nous limons aussi les Dents pour autres occasions, comme lors qu’elles croissent, plus qu’il n’est de besoin, ce qui advient principalement quand quelqu’une n’a point de rencontre ny antagoniste ; car il faut noter que les dents croissent toujours, d’autant que pour leur rencontre elles fussent déjà usées, se broyans & frottans les unes contre les autres : que si elles ne croissoyent, en peu de temps elles seroyent du tout usées », Jacques Guillemeau (1549-1613), Les Œuvres de chirurgie, dernière édition. Paris, Nicolas Buon, 1602, p. 237


Solingen Cornelis (1641-1687), Hand-Griffe der Wund-Artzney, 1693
 

Page de titre : Cornelis Solingen, (1641-1687), Hand-Griffe der Wund-Artzney nebst dem Ampt und Pficht der Weh-Mutter, Frankfort an der Oder, Verlegts Jeremias Schrey und Heinrich Joh. Meyers Erben. Gedruckt bey Christoph Andreas Zeitlern, 1693

(BIU Santé 6519)

 
 
 

Ayant à adoucir à la lime la dent d’un avocat, lui vint l’idée d’utiliser des forets qu’il trouve dans son atelier et « il lime en tournant constamment la petite boule allongée entre le pouce et les doigts et les aspérités anguleuses sont rapidement adoucies », Cornelis Solingen, (1641-1687), Hand-Griffe der Wund-Artzney nebst dem Ampt und Pficht der Weh-Mutter, Frankfort an der Oder, Verlegts Jeremias Schrey und Heinrich Joh. Meyers Erben. Gedruckt bey Christoph Andreas Zeitlern, 1693, p. 122


Dionis, Pierre (1650-1718), Cours d’opérations de chirurgie, 1707
 

Page de titre : Pierre Dionis (1650-1718), Cours d’opérations de chirurgie démontrées au Jardin Royal, Paris, Laurent d’Houry, 1707

(BIU Santé 30622)

 
 

Rugine et lime

Fig. XL, (détail), p. 502, T, Rugine. V, lime
« Si la carie est apparente, on la ratisse avec la rugine T, Et si la carie est entre deux dents, on y passe la line V, pour effacer la noirceur. [...] Trois occasions de limer les dents : pour les séparer quand elles avancent les unes sur les autres ; pour les mettre à niveau quand il y en a qui sont trop longues ; pour les égaliser et les polir quand elles ont des pointes soit en dedans qui blessent la langue, soit en dehors qui piquent les joues. [...] Il faut que l’opérateur appuye avec un ou deux de ses doigts la dent sur laquelle il travaille de crainte qu’elle ne se casse et n’éclate en la limant », Pierre Dionis (1650-1718), Cours d’opérations de chirurgie démontrées au Jardin Royal, Paris, Laurent d’Houry, 1707, p. 509-510

 
 
Rugine et lime

Heister, Lorenz (1683-1768), Chirurgie, in welcher alles, was zur Wund-Artzney gehöret, 1719
 
 
Page de titre : Lorenz Heister (1683-1768), Chirurgie, in welcher alles, was zur Wund-Artzney gehöret, Nuremberg, J. Hoffmann, 1719
 

Heister, Lorenz (1683-1768) / Paul, François (1731-1774), Institutions de chirurgie, 1770
 

Page de titre : Lorenz Heister (1683-1768) / Paul, François (1731-1774), Institutions de chirurgie, où l’on traite dans un ordre clair et nouveau de tout ce qui a rapport à cet art : ouvrage de près de quarante ans, orné d’un grand nombre de figures en taille douce, qui représentent les instruments le plus approuvés et le plus utiles, le manuel des opérations, les appareils et les bandages, Avignon, J. J. Niel, 5 vol., 1770

(BIU Santé 30668)

 
 

« Instruments pouvant servir à « faire sortir hors du trou les ordures »

Pl. XX (détail), Fig. 19, 20, 21.
« Instruments pouvant servir à « faire sortir hors du trou les ordures »
« Le principal moyen qu’on met en usage, consiste à faire sortir hors du trou les ordures qui s’y sont ramassées, avec une épingle, un cure-dent, ou tel autre instrument propre à cet effet (Fig. 19-20-21) », Lorenz Heister (1683-1768) / Paul, François (1731-1774), Institutions de chirurgie, Avignon, J. J. Niel, 5 vol., 1770, Vol. 3, p. 83

 
 

« Instruments pouvant servir à « faire sortir hors du trou les ordures »

 

Lime

Pl. XX (détail), Fig. 22. Lime. « Lorsque la carie n’est pas bien profonde, il est quelquefois à propos de l’emporter avec la lime », Lorenz Heister (1683-1768) / Paul, François (1731-1774), Institutions de chirurgie, Avignon, J. J. Niel, 5 vol., 1770, Vol. 3, p. 83

 
 
Lime

Lime plate rectangulaire, milieu XIXe s.

Lime plate rectangulaire, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Lime plate rectangulaire, milieu XIXe s.
 

 


Garengeot, René Jacques Croissant de (1688-1759), Nouveau traité des instruments de Chirurgie les plus utiles, 1723
 

Page de titre : René Jacques Croissant de Garengeot, (1688-1759), Nouveau traité des instruments de Chirurgie les plus utiles, et de plusieurs machines propres pour les maladies des os, Dans lequel on examine leurs parties, leurs dimensions, leurs usages, & on fait sentir la vraïe manière de s’en servir. Ouvrage très-nécessaire aux Chirurgiens, & très utile pour les Couteliers ; enrichi de Figures en taille douce, qui répondent à l’explication. Par René Jacques Croissant de Garengeot, chirurgien à Paris. La Haye, Henri Scheurleer, 1725

(BIU Santé 30818)

 
 

« Sonde crochue »

P. 37, détail, T II. Fig. 7. « Sonde crochue pour sonder la carie des dents. Le milieu taillé à pans sert de manche à la sonde », René Jacques Croissant de Garengeot, (1688-1759), Nouveau traité des instruments de Chirurgie les plus utiles, La Haye, Henri Scheurleer, 1725, T II, p. 41

 
 

Langue de serpent

P. 37, détail, T II. Fig. 1. Langue de serpent. « Si la carie est un peu plus profonde, et qu’elle n’ait pourtant point découvert le gros nerf qui passe dans le canal creusé le long de la dent, il faut (après en avoir bien connu l’étendue) dilater l’entrée en tournant dedans une de nos langues de serpent, ou un autre petit instrument semblable », René Jacques Croissant de Garengeot, (1688-1759), Nouveau traité des instruments de Chirurgie les plus utiles, La Haye, Henri Scheurleer, 1725, T II, p. 41

 
 

Limes

P. 37, détail, T II
Fig. 3. « Lime quoi qu’un peu bombée, tranchante des deux côtés »
Fig. 4. « Lime qui ne fait voir que sa surface arrondie, l’autre côté est plat et ne lime point »
Fig. 5 et 6. « Deux limes plates »,
René Jacques Croissant de Garengeot, (1688-1759), Nouveau traité des instruments de Chirurgie les plus utiles, La Haye, Henri Scheurleer, 1725, T II, p. 40-41

 
 
 

« Presque tous ceux qui font profession de nettoïer les dents, ne travaillent sur aucune bouche, qu’ils ne liment plusieurs dents. C’est la petite façon, ils font voir par là plus de travail, & ainsi ils exigent plus de récompense. Si ils connaissaient bien la structure de la dent, & le tort qu’ils y font avec la lime, ils ne se serviraient de cet instrument que lorsqu’il est absolument nécessaire. [...]

L’usage des limes est donc de servir à séparer les dents trop pressées, de diminuer légèrement celles qui sont trop longues, d’abattre de petites pointes qui accrochant la langue ou les gencives, donnent naissance à des ulcères carcinomateux, &c. mais il ne faut s’en servir que le moins que l’on peut & avec beaucoup d’adresse & de précaution », René Jacques Croissant de Garengeot, (1688-1759), Nouveau traité des instruments de Chirurgie les plus utiles, La Haye, Henri Scheurleer, 1725, T II, p. 33-35

« Sonde
crochue »
Langue
de
serpent
Limes
     

Fauchard Pierre (1679-1761), Le Chirurgien Dentiste ou Traité des Dents, 1728
 

Page de titre : Pierre Fauchard (1679-1761), Le Chirurgien Dentiste ou Traité des Dents, où l’on enseigne les moyens de les entretenir propres & saines, de les embellir, d’en réparer la perte & de remédier à leurs maladies, à celles des Gencives & aux accidens qui peuvent survenir aux autres parties voisines des Dents. Avec des Observations & des Réflexions sur plusieurs cas singuliers. Ouvrage enrichi de quarante planches en taille douce. Par Pierre Fauchard, Chirurgien Dentiste à Paris. Paris, Jean Mariette, 1728

(BIU Santé 31332)

 
 

« Sonde de Dentiste »

PL. 6, détail, Fig. 3, T. I. « Sonde de Dentiste ». « Il est nécessaire d’avoir une petite sonde pour connoître sûrement par son moyen si les dents sont cariées. Cette sonde est courbée par les deux bouts et ses courbures sont en sens opposé », Pierre Fauchard (1679-1761), Le Chirurgien Dentiste ou Traité des Dents, Paris, Jean Mariette, 1728, T. I, p. 12

 
 

Foret à ébizeler

Pl. 14, détail, Fig. 1, T. II. « Pour agrandir les ouvertures des caries, [...], le Dentiste pose l’instrument qu’il tient de la main droite sur l’endroit carié ; il le tourne entre le pouce & l’indicateur de gauche à droit et de droit à gauche ; de cette façon, il agrandit & élargit le trou de la dent cariée », Pierre Fauchard (1679-1761), Le Chirurgien Dentiste ou Traité des Dents, Paris, Jean Mariette, 1728, T II, p. 56-57

 
 

Rugines pour ôter la carie

Pl. 14, détail, Fig. 2, 3, 4, T. II.
Fig. 2, « rugine en bec de perroquet pointuë, vue latéralement »
Fig. 3, « rugine en bec de perroquet mousse, vue latéralement »
Fig. 4, rugine en alène, vue latéralement », Pierre Fauchard (1679-1761), Le Chirurgien Dentiste ou Traité des Dents, Paris, Jean Mariette, 1728, T II, p. 56-57

 
 

Rugine, XVIIe s.

Rugine tout métal, manche doré, travaillé, XVIIe s.

LS__2005_1_35_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)

 
 

Limess

Pl. 10, T II,
Fig. 1. « Lime hachée ou taillée au couteau, servant à séparer les dents »
Fig. 2. « Lime taillée au cizeau, servant à égaliser les dents »
Fig. 3. « Lime en couteau, son tranchant tourne à gauche et son dos à droit ; sert à tracer une voie à une autre lime ««
Fig. 4. « Lime plate et un peu pointue, sert à élargir certains intervalles des dents qui ne sont pas suffisamment distantes »
Pierre Fauchard (1679-1761), Le Chirurgien Dentiste ou Traité des Dents, Paris, Jean Mariette, 1728, T II, p. 49-50

 
 
Rugine, XVIIe s.

Rugine double, XVIIe s.

Rugine double, tout métal, XVIIe s.

LS__2005_1_32_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)

 
 
« Sonde
de
Dentiste »
Foret à
ébizeler
 
Rugines pour
ôter la carie
 
Rugine double,
XVIIe s.
 
Limes

 

Lime plate, 2ème moitié du XIXe s.

Lime plate rectangulaire, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Limes

Pl. 11, T II
Fig. 1. « Lime ronde figurée en queue de rat, servant à échancrer les dents cariées »
Fig. 2. « Lime recourbée, servant à limer les intervalles de dents situées sur les côtés de la bouche, sa courbure tournée du côté gauche »
Fig. 3. « Lime nommée feuille de sauge, servant à échancrer les dents »
Fig. 4. « Lime demi-ronde, servant à agrandir les échancrures »
Fig. 5. « Coin en coulisse pour assujettir les dents pendant qu’on les lime »
Pierre Fauchard (1679-1761), Le Chirurgien Dentiste ou Traité des Dents, Paris, Jean Mariette, 1728, T II, p. 50-51

 
 

Lime ronde, milieu XIXe s.

Lime, manche en nacre, embout et virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,8 x 2 x 1,8

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
 

« Les limes dont on doit se servir pour limer les dents sont de huit espèces. De ces limes il y en a de taillées ou hachées au couteau, d’autres au cizeau, quoique les petites limes puissent l’être au couteau [...] On en fait faire exprès par les ouvriers tailleurs de limes : on recommande à ces ouvriers de les faire en très bon acier, [...] et qu’elles soient bien trempées. [...] De ces limes, il faut en avoir de grandes, de petites, de larges, de grosses, de fines & même plusieurs de chaque espèce, pour s’en servir selon le besoin. Pour éviter que ces limes ne s’échauffent et que la limaille ne s’y attache, lorsqu’on s’en sert à limer les dents, on doit de tems en tems les tremper dans l’eau & les nétoyer avec une petite brosse » Pierre Fauchard (1679-1761), Le Chirurgien Dentiste ou Traité des Dents, Paris, Jean Mariette, 1728, T II, p. 38-40

Lime plate,
2ème moitié
du XIXe s.
Limes

 
Lime
ronde,
milieu XIXe s.

Pfaff, Phillip (1713-1766), Abhandlung von den Zähnen des menschlichen Körpers und deren Krankheiten, 1756
 

Page de titre : Phillip Pfaff (1713-1766), Abhandlung von den Zähnen des menschlichen Körpers und deren Krankheiten, Berlin, Bey Haude und Spener, 1756

(BIU Santé 72110)

 
 

Sonde

Taf. V, détail, Fig. X. « Sonde pour détecter les cavités cariées », Phillip Pfaff (1713-1766), Abhandlung von den Zähnen des menschlichen Körpers und deren Krankheiten, Berlin, Bey Haude und Spener, 1756, p. 166

 
 

Deux instruments pour agrandir une cavité

Tab. VII, détail, Fig. VIII et IX : « Deux instruments, l’un droit, l’autre à angle droit pour agrandir la cavité trop petite d’une dent pour pouvoir ensuite l’obturer », Phillip Pfaff (1713-1766), Abhandlung von den Zähnen des menschlichen Körpers und deren Krankheiten, Berlin, Bey Haude und Spener, 1756, p. 167

 
 

« Trois très fines limes »

Taf. VII, détail, Fig. X, XI, XII. Très fines limes pour séparer ou enlever la carie des dents, Phillip Pfaff (1713-1766), Abhandlung von den Zähnen des menschlichen Körpers und deren Krankheiten, Berlin, Bey Haude und Spener, 1756, p. 168

 
 

Lime plate rectangulaire, 2ème moitié du XIXe s.

Lime plate rectangulaire dont la base est travaillée, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Sonde



 
Deux
instruments
pour
agrandir
une cavité
« Trois très
fines limes »


 
Lime plate rectangulaire,
2ème moitié du XIXe s.


 

Bourdet, Étienne (1722-1789), Recherches et observations sur toutes les parties de l’art du dentiste, 1757
 

Page de titre : Étienne Bourdet (1722-1789), Recherches et observations sur toutes les parties de l’art du dentiste, Paris, Jean Thomas Hérissant, 1757

(BIU Santé 31324)

 
 

« Sorte de sonde »

Pl. X, détail, Fig. 3. « Sorte de sonde pour s’assurer de la cavité et de la sensibilité d’une dent », », Étienne Bourdet (1722-1789), Recherches et observations sur toutes les parties de l’art du dentiste, Paris, Jean Thomas Hérissant, 1757, T II, p. 161

 
 

Rugine à ébiseler

Pl. VI, détail, T. II, Fig. 1 « Rugine, en forme de Trois-quart, qui sert à ébiseler et à détruire la carie de certaines dents », Étienne Bourdet (1722-1789), Recherches et observations sur toutes les parties de l’art du dentiste, Paris, Jean Thomas Hérissant, 1757, T II, p. 89

 
 

Porte-coton

Pl. IV, détail, T. II, Fig. 6. Porte-coton. « Son extrémité un peu courbe et garnie de dentelures, afin d’empêcher le coton qui se roule dessus, de tourner et de se détacher », Étienne Bourdet (1722-1789), Recherches et observations sur toutes les parties de l’art du dentiste, Paris, Jean Thomas Hérissant, 1757, T II, p. 6 8

 
 

Limes

Pl. V. Limes
Fig. 1 et 2. « Limes à séparer », peuvent être montées sur un manche ou non
Fig. 3. « Lime coudée pour séparer et ouvrir dans leurs interstices, la dernière et la pénultième grosse Molaire. [...] E représente le bouton qui l’empêche de piquer la langue et de sortir de l’interstice des Dents »
Fig. 4. « Petite lime taillée au ciseau en deux sens, pour achever d’ouvrir ou de séparer certaines dents »
Fig. 5. « Lime taillée de même, mais bien plus grande et plus épaisse »
Fig. 6. « Moyenne lime de même espèce »
« Les deux dernières servent principalement à limer, à raccourcir les Dents trop longues et quelquefois à emporter la carie qui se trouve entre les Molaires », », Étienne Bourdet (1722-1789), Recherches et observations sur toutes les parties de l’art du dentiste, Paris, Jean Thomas Hérissant, 1757, T II, p. 87-88

 
 
« Sorte de
sonde »
Rugine à
ébiseler
Porte-
coton
Limes
 

Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers ..., par une Société de gens de lettres ; mis en ordre et publié par M. Diderot et, quant à la partie mathématique par M. d’Alembert, Paris, Briasson, 1751-1780
 
Recueil de Planches sur les sciences, les arts libéraux et les arts méchaniques, 1763
 

Page de titre : Recueil de Planches sur les sciences, les arts libéraux et les arts méchaniques, avec leur explication, T. III, C-D, Paris, Briasson, David, Le Breton, Durand, 1763

(BIU Santé 1186)

 
 

Sonde

Pl. XXV, détail, Fig. 7. Sonde, Recueil de Planches sur les sciences, les arts libéraux et les arts méchaniques, avec leur explication, T. III, C-D, Paris, Briasson, David, Le Breton, Durand, 1763

 
 

« Limes pour les caries »

Pl. XXV, détail, Fig. 8, « Limes pour les caries », Recueil de Planches sur les sciences, les arts libéraux et les arts méchaniques, avec leur explication, T. III, C-D, Paris, Briasson, David, Le Breton, Durand, 1763

 
 
Sonde « Limes pour les caries »

Rondinelli Ippolito, Descrizione del’instrumenti, delle machine, e delle suppelettili accolte ad uso chirurgico e medico, etc., 1766
 

Page de titre : Ippolito, Rondinelli, Descrizione del’instrumenti, delle machine, e delle suppelettili accolte ad uso chirurgico e medico, etc, Faenza, Soldi Mauro, 1766.

(BIU Santé 6572)

 
 

Ciseau

Pl. XII, détail. Fig. 1. Ciseau à tout faire. Ippolito, Rondinelli, Descrizione del’instrumenti, delle machine, e delle suppelettili accolte ad uso chirurgico e medico, etc, Faenza, Soldi Mauro, 1766, p. 18

 
 

Ciseau triangulaire, milieu XIXe s.

Ciseau triangulaire, manche en nacre, embout et virole en argent travaillé, initiales O T en or sur le manche, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Lime

Pl. XII, détail. Fig. 11. Lime pour raccourcir et polir. Ippolito, Rondinelli, Descrizione del’instrumenti, delle machine, e delle suppelettili accolte ad uso chirurgico e medico, etc, Faenza, Soldi Mauro, 1766, p. 18

 
 

Lime, XVIIe s.

Lime rectangulaire, tout métal, manche doré, travaillé, XVIIe s.

LS__2005_1_36_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)

 
 
Ciseau

 
Ciseau
triangulaire,
milieu XIXe s.
Lime

 
Lime, XVIIe s.

 

Perret, Jean-Jacques (1730-1784), L’art du coutelier, 1772
 

Page de titre : Jean-Jacques Perret (1730-1789), L’art du coutelier, expert en instruments de chirurgie, Seconde partie, Première section, Paris, L. F. Delatour, 1772

(BIU Santé 354)

 
 

Sonde

Pl. 87, détail, Fig. 17. « Une Sonde à deux fins, pour sonder la profondeur des caries des dents [...] Un crochet courbé en équerre et l’autre en croissant ; le milieu est fait en quarré, pour tenir la Sonde quand on veut s’en servir », Jean-Jacques Perret (1730-1789), L’art du coutelier, expert en instruments de chirurgie, Seconde partie, Première section, Paris, L. F. Delatour, 1772, p. 290

 
 

Porte-coton

Pl. 87, détail, Fig. 15 : Porte-coton. Pour assécher les cavités carieuses avant de les plomber. « C’est une forme ronde de figure pyramidale ; on y fait deux dents tout autour avec la quarre d’une lime triangulaire, pour empêcher le coton de glisser », Jean-Jacques Perret (1730-1789), L’art du coutelier, expert en instruments de chirurgie, Seconde partie, Première section, Paris, L. F. Delatour, 1772, p. 289

 
 

Lime

Pl. 87, détail, Fig. 18. « Lime demi-ronde d’un côté et plate de l’autre », Jean-Jacques Perret (1730-1789), L’art du coutelier, expert en instruments de chirurgie, Seconde partie, Première section, Paris, L. F. Delatour, 1772, p. 290

 
 

Lime et Porte–lime

Pl. 87, détail, Fig. 19 et 20. « Porte-lime vu à plat (Fig. 20), et vu de côté dans tout le coude (Fig. 19) ; les deux coudes S et T laissent la facilité de porter la lime jusqu’aux deux dernières molaires sans gêner le coin de la bouche, ni la joue », Jean-Jacques Perret (1730-1789), L’art du coutelier, expert en instruments de chirurgie, Seconde partie, Première section, Paris, L. F. Delatour, 1772, p. 290

 
 

Lime

Pl. 87, détail, Fig. 23. « Lime triangulaire à grains fins, laquelle s’ajuste aussi sur le porte-lime. Cette espèce est convenable pour user une dent qui est pointue ou tranchante, et qui pique la langue, soit en parlant ou en mangeant », Jean-Jacques Perret (1730-1789), L’art du coutelier, expert en instruments de chirurgie, Seconde partie, Première section, Paris, L. F. Delatour, 1772, p. 290

 
 
Sonde
 
Porte-
coton
Lime
 
Lime et
Porte–lime
Lime
 

Brambilla, Giovanni Alessandro (1728-1800), Instrumentarium chirurgicum militare austriacum, 1780-1782
 

Page de titre : Giovanni Alessandro Brambilla (1728-1800), Instrumentarium chirurgicum militare austriacum, Vienne, Litteris Schmidtianis, 1780-1782

(BIU Santé 639)

 
 

Limes diverses

Tab. XIX, détail, Fig. 7, 8, 9, 10, 11, 12. Giovanni Alessandro Brambilla (1728-1800), Instrumentarium chirurgicum militare austriacum, Vienne, Litteris Schmidtianis, 1780-1782, p. 90

 
 

Lime plate rectangulaire, milieu XIXe s.

Lime plate rectangulaire, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Limes diverses
 
Lime plate rectangulaire,
milieu XIXe s.

Campani, Antonio (1738-1806), Odontologia ossia trattato sopra i denti opera, 1786
 

Page de titre : Antonio Campani (1738-1806), Odontologia ossia trattato sopra i denti opera, Florence, Gaetano Cambiagi, 1786

(BIU Santé 49201)

 
 

Deux sondes

Tav. XVI, détail, Fig. 1, 2. « Les sondes du côté pointu servent pour trouver les dents gâtées et de l’autre côté le manche de section carrée sert pour taper légèrement chaque dent pour connaître laquelle est douloureuse », Antonio Campani (1738-1806), Odontologia ossia trattato sopra i denti opera, Florence, Gaetano Cambiagi, 1786 , p. 240

 
 
Deux s
ondes

Petit, Jean-Louis, (1674-1750), Traité des maladies chirurgicales et des opérations qui leur conviennent, 1790
 

Page de titre : Jean-Louis Petit, (1674-1750), Traité des maladies chirurgicales et des opérations qui leur conviennent. Ouvrage posthume mis au jour par M. Lesne, T. III, Paris, Méquignon l’aîné, 1790

(Francis A. Countway library of Medecine)

 
 

Deux sondes

Pl. 84, détail, Fig. 4 et 7. « Sondes pour s’assurer de la carie des dents », Jean-Louis Petit, (1674-1750), Traité des maladies chirurgicales et des opérations qui leur conviennent. Ouvrage posthume mis au jour par M. Lesne, T. III, Paris, Méquignon l’aîné, 1790, p. 285

 
 

Deux sondes

Pl. 84, détail, Fig. 4 et 7. « Sondes pour s’assurer de la carie des dents », Jean-Louis Petit, (1674-1750), Traité des maladies chirurgicales et des opérations qui leur conviennent. Ouvrage posthume mis au jour par M. Lesne, T. III, Paris, Méquignon l’aîné, 1790, p. 285

 
 

Porte-coton

Pl. 84, détail, Fig. 1. « Instrument dont on garnit l’extrémité inégale avec du coton pour nettoyer les dents », Jean-Louis Petit, (1674-1750), Traité des maladies chirurgicales et des opérations qui leur conviennent. Ouvrage posthume mis au jour par M. Lesne, T. III, Paris, Méquignon l’aîné, 1790, p. 285

 
 

Limes

Pl. 85, Fig. 1, 2, 3, 4. « Différentes limes propres aux dents », Jean-Louis Petit, (1674-1750), Traité des maladies chirurgicales et des opérations qui leur conviennent. Ouvrage posthume mis au jour par M. Lesne, T. III, Paris, Méquignon l’aîné, 1790, p. 285

 
 
Deux
sondes
Porte-
coton
Limes
 

Encyclopédie méthodique, chirurgie, par M. de La Roche et M. Petit-Radel, T II, Paris, Panckoucke, 1792
 

Page de titre : Encyclopédie méthodique, chirurgie, par M. de La Roche (1743-1812) et M. Petit-Radel (1749-1815), T II, Paris, Panckoucke, 1792

(BIU Santé 7410)

 
 

Recueil des planches du dictionnaire de chirurgie, An VII, 1799
 

Page de titre : Recueil des planches du Dictionnaire de chirurgie, Paris, H. Agasse, An VII, 1799

(BIU Santé 7410)

 
 

Stilet

Pl. LXIII, détail, Fig. 10. « Le stilet courbé sert à sonder les dents pour s’assurer de leur état, lorsqu’il y en a de douloureuses », Encyclopédie méthodique, chirurgie, par M. de La Roche (1743-1812) et M. Petit-Radel (1749-1815), T II, Paris, Panckoucke, 1792, p. 55

 
 

Limes

Pl. LXIII, détail, Fig. 12, 13, 14, et 15. « On lime les dents, surtout les incisives, lorsqu’elles sont inégales ou trop serrées ; ou enfin lorsqu’elles ne sont attaquées que très superficiellement de carie », », Encyclopédie méthodique, chirurgie, par M. de La Roche (1743-1812) et M. Petit-Radel (1749-1815), T II, Paris, Panckoucke, 1792, p. 55

 
 
Stilet Limes

Latta, James (?), A practical system of surgery, 1795
 

Page de titre : James Latta ( ?), A practical system of surgery : illustrated wih cases on many of the subjects, and with copperplates, in three volumes, Edinburg, Mudie & son, A. Guthrie, and J. Fairbain. London, J. Johnson, and Ogilvie & Speare, 1795, Vol. II

(BIU Santé 38048)

 
 

Trois limes et leur manche

Pl. VII, détail, Fig. 1, 2, 3, 4. Trois limes et leur manche, James Latta ( ?), A practical system of surgery : illustrated wih cases on many of the subjects, and with copperplates, in three volumes, Edinburg, Mudie & son, A. Guthrie, and J. Fairbain. London, J. Johnson, and Ogilvie & Speare, 1795, Vol. II

 
 

Porte-lime à vis, milieu XIXe s

Porte-lime, manche en nacre, embout et virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,8 x 2 x 1,8

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Trois limes et leur manche

 
Porte-lime
à vis,
milieu XIXe s

Bell, Benjamin (1749-1806), Cours complet de chirurgie théorique et pratique, 1796
 

Page de titre : Benjamin Bell (1749-1806), Cours complet de chirurgie théorique et pratique, (trad. Boquillon), Th. Barrois, Paris, 1796

(BIU Santé 30598)

 
 

Sonde

Pl. LVIII, détail, Fig. 8. « Instrument dont on se sert communément pour faire des recherches derrière ou entre les dents, lorsque l’on soupçonne une carie difficile à découvrir », Benjamin Bell (1749-1806), Cours complet de chirurgie théorique et pratique, (trad. Boquillon), Th. Barrois, Paris, 1796, p. 246

 
 

Limes

Pl. LXIII, détail, Fig. 4, 5, 6 et 7. « Différentes limes pour détruire les inégalités des dents », Benjamin Bell (1749-1806), Cours complet de chirurgie théorique et pratique, (trad. Boquillon), Th. Barrois, Paris, 1796, p. 249

 
 
Sonde Limes

Pérez Arroyo, Félix (1755-1809) Tratado de las operaciones en la dentadura, 1799
 

Page de titre : Félix, Pérez Arroyo, (1755-1809), Tratado de las operaciones que deben practicarse en la dentadura y método para conservarla en buen estado. Recopilado de los mejos autores, y adornado con láminas que manifiestan la diferencia, forma y figura de los instrumentos necesarios para dichas operaciones, Madrid, Franganillo, 1799. Ediciòn facsímil, Salamanca Real Academia Nacional de Medicina, 2012

(Coll. part.)

 
 

Sonde

Pl. 4, détail, Fig. 6. Sonde : Félix, Pérez Arroyo, (1755-1809), Tratado de las operaciones que deben practicarse en la dentadura y método para conservarla en buen estado, Madrid, Franganillo, 1799. Ediciòn facsímil, Salamanca Real Academia Nacional de Medicina, 2012, p. 234

 
 

Foret et rugines

Pl. I, détail, Fig. 1, foret. Fig. 2 et 3, rugines pour enlever la carie. Pérez Arroyo, Félix, (1755-1809), Tratado de las operaciones que deben practicarse en la dentadura y método para conservarla en buen estado, Madrid, Franganillo, 1799. Ediciòn facsímil, Salamanca Real Academia Nacional de Medicina, 2012, p. 226

 
 

Rugine, XVIIe s.

Rugine tout métal, manche doré, travaillé, XVIIe s.

LS__2005_1_35_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)

 
 

Limes

Pl. II, détail, Fig. 1, « lime en forme de ciseau pour égaliser les dents »
Fig. 2, « lime en forme de couteau pour limer aussi les dents »
Fig. 3, « lime arrondie en queue de rat »
Fig. 4, « lime en baïonnette »
Fig. 5, « lime à trois faces
Félix, Pérez Arroyo, (1755-1809), Tratado de las operaciones que deben practicarse en la dentadura y método para conservarla en buen estado, Madrid, Franganillo, 1799. Ediciòn facsímil, Salamanca Real Academia Nacional de Medicina, 2012, p. 227-228

 
 
Sonde
 
Foret et
rugines
Rugine,
XVIIe s.
Limes
 

Laforgue, Louis, ( ?-1816), L’Art du dentiste, 1802
 

Page de titre : Louis Laforgue (?-1816), L’Art du dentiste, ou manuel des opérations de chirurgie qui se pratiquent sur les dents, et de tout ce que les dentistes font en dents artificielles, obturateurs et palais artificiels, Paris, Crouillebois, Barois jeune, Méquignon, Gabon et Comp., 1802

(BIU Santé 31409)

 
 

Sonde

Pl. II, détail, Fig. 10. « Une sonde fine, non trempée », Louis Laforgue (?-1816), L’Art du dentiste, Paris, Crouillebois, Barois jeune, Méquignon, Gabon et Comp., 1802, p. 132

 
 

« Écarrissoir »

Pl. IV, détail, Fig. 18. « Un écarrissoir triangulaire et pointu, un peu courbé à l’extrémité » pour nettoyer la carie, Louis Laforgue (?-1816), L’Art du dentiste, Paris, Crouillebois, Barois jeune, Méquignon, Gabon et Comp., 1802, p. 133

 
 

Limes

Pl. III, Fig. 11. « Lime plate à dents, taillée sur trois faces, et creusée sur la face large »
Fig. 12. « Lime croisée, taillée dur un côté et sur un bord »
Fig. 16. « Un porte lime »
Fig. 17 ? « Une portion de lime »
Louis Laforgue (?-1816), L’Art du dentiste, Paris, Crouillebois, Barois jeune, Méquignon, Gabon et Comp., p. 132

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Manche sculpté en nacre, cuivre ( ?), milieu XIXe
L x l x e (en cm) 16 x 1,7 x 1,2
1802, p. 132-133

AP 2003 6.3.7.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Sonde « Écarrissoir » Limes Porte-lime, milieu XIXe s.

« Il faut avoir des limes taillées uniformément et sans fautes, sur de l’acier fin, et qu’elles soient bien trempées. [...] Il faut avoir de l’eau chaude pour y tremper les limes qui produisent trop d’irritation lorsqu’elles sont mouillées dans l’eau froide. » (p. 160) » Quoiqu’on varie les limes et la manière d’opérer, et malgré les précautions de l’opérateur, on ne peut pas finir l’opération, [...] sans douleur locale, sans irritation générale, et particulièrement un bourdonnement dans la tête et une agitation nerveuse dans la région centrale ; il ne faut pas pour cela renoncer à l’opération ; on ajourne à quelques jours, et on recommence de manière que le travail soit fini en plusieurs jours », Louis Laforgue (?-1816), L’Art du dentiste, Paris, Crouillebois, Barois jeune, Méquignon, Gabon et Comp., 1802, p. 165


Serre, Johan Jakob Joseph (1759-1830), Praktische Darstellung aller Operationen der Zahnarztneikunst, 1804
 

Page de titre : Johan Jakob Joseph Serre (1759-1830), Praktische Darstellung aller Operationen der Zahnarztneikunst, Berlin, Th. La Garde, 1804

(Coll. part.)

 
 

Deux sondes

Tab. I, détail, Fig. 3 et 4. Deux sondes, Johan Jakob Joseph Serre (1759-1830), Praktische Darstellung aller Operationen der Zahnarztneikunst, Berlin, Th. La Garde, 1804

 
 

Deux sondes doubles, 2ème moitié du XIXe s.

Deux sondes doubles, tout métal, bases médianes travaillées à petites facettes, 2e moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Grattoirs

Tab. XXVI, détail, Fig. 1 à 7. Grattoirs pour enlever la carie, Johan Jakob Joseph Serre (1759-1830), Praktische Darstellung aller Operationen der Zahnarztneikunst, Berlin, Th. La Garde, 1804, p. 421

 
 

Limes

Tab. XXV. Fig. 1 à 4, limes diverses
Fig. 5, « support de lime pour le fond de la bouche »
Fig. 6, « limes pour dents antérieures », Johan Jakob Joseph Serre (1759-1830), Praktische Darstellung aller Operationen der Zahnarztneikunst, Berlin, Th. La Garde, 1804, p. 417

 
 
 
Deux
sondes
 
Deux sondes doubles,
2ème moitié du XIXe s.
Grattoirs Limes

Gariot, Jean-Baptiste (1761-1835), Traité des maladies de la bouche, 1805
 

Page de titre : Jean-Baptiste Gariot (1761-1835), Traité des maladies de la bouche, d’après l’état actuel des connaissances en médecine et en chirurgie qui comprend la structure et les fonctions de la bouche, l’histoire de ses maladies, les moyens d’en conserver la Santé et la beauté, et les opérations particulières à l’art du dentiste, Paris, Duprat-Duverger, 1805

(BIU Santé 72007)

 
 

Sondes

Pl. III, détail, Fig. 4, Sonde pour détecter la carie.
Fig. 5. « Cette sonde au bout de laquelle on fixe du coton [pour dessécher la dent]  ; les bouts de cette sonde doivent offrir des dentelures ou inégalités. On nettoie l’intérieur de la carie, et on emporte l’humidité qu’elle contient en tournant le coton au moyen de la sonde », Jean-Baptiste Gariot (1761-1835), Traité des maladies de la bouche, Paris, Duprat-Duverger, 1805, p. 267

 
 

Sonde courbe double, 2ème moitié du XIXe s.

Sonde courbe double, en métal doré, la base médiane des deux tiges est travaillée à petites facettes, 2e moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Sondes
 
Sonde courbe double,
2ème moitié du XIXe s.

Rugines

Pl. I, détail, Fig. 3 et 4. « On emporte la plus grande partie de la carie avec ces rugines et on plombe cette cavité après l’avoir bien nettoyée avec le coton », », Jean-Baptiste Gariot (1761-1835), Traité des maladies de la bouche, Paris, Duprat-Duverger, 1805, p. 267

 
 

Rugine, milieu XIXe s.

Rugine, manche plat en nacre travaillée, virole en or travaillé, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15 x 1,7 x 0,8

AP 2003 6.5.2.4 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Limes

Pl. V, Fig. 1 à 5. Limes. « « On lime les dents pour séparer légèrement celles qui se touchent et qui annoncent par quelques points noirs qu’elles sont près de se carier ; pour détruire une carie commençante ; pour raccourcir une dent plus longue que les autres, et qui empêche que les mâchoires ne s’emboîtent convenablement ; pour détruire quelques éminences pointues ou tranchantes qui blessent la langue et qui proviennent d’une fracture, etc. ; dans tous ces cas on ne doit s’en servir qu’avec la plus grande circonspection ; c’est toujours aux dépens de la contexture des dents qu’on les entame avec la lime, et il ne faut le faire que pour prévenir un plus grand mal », Jean-Baptiste Gariot (1761-1835), Traité des maladies de la bouche, Paris, Duprat-Duverger, 1805, p. 258

 
 
Rugines
 
Rugine,
milieu XIXe s.
Limes
 

Maury, J.-C. F. (1786-1840), Manuel du dentiste, 1822
 

Page de titre : J.-C. F. Maury (1786-1840), Manuel du dentiste, Paris, Gabon, 1822

(APHPF00110)

 
 

Sonde de Ricci

Sonde de Ricci, J.-C. F. Maury (1786-1840), Manuel du dentiste, Paris, Gabon, 1822, Pl. 3, Fig. 6

 
 

Lime

Fig. 8 « Lime cintrée vue de face », Fig. 9 « Même lime figurant le cintre », J.-C. F. Maury (1786-1840), Manuel du dentiste, Paris, Gabon, 1822, Pl. 3

 
 
Sonde
de Ricci
Lime
 

Henry, Précis descriptif sur les instrumens de chirurgie anciens et modernes, 1825
 

Page de titre : Henry, Précis descriptif sur les instrumens de chirurgie anciens et modernes contenant la description de chaque instrument, le nom de ceux qui y ont apporté des modifications, ceux préférés aujourd’hui par nos meilleurs praticiens et l’indication des qualités que l’on doit rechercher dans chaque instrument. Avec Planches par Henry, Coutelier de la Chambre des Pairs, Paris, Baillière, 1825

(BnF 8-TE129-11)

 
 

Rugine

Pl. I, détail, Fig. 4. « Rugine pour nettoyer les caries », Henry, Précis descriptif sur les instrumens de chirurgie anciens et modernes, Paris, Baillière, 1825, p. 93

 
 

Porte-lime

Pl. I, détail, Fig. 4. « Un Porte-lime à plaque de pression [...] Une vis de pression pousse une plaque mobile et maintient la lime fixée dans cette gorge » , Henry, Précis descriptif sur les instrumens de chirurgie anciens et modernes, Paris, Baillière, 1825, p. 93

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche en nacre, embout et virole en argent travaillé, initiales O T en or sur le manche, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Rugine
 
Porte-lime
 
Porte-lime,
milieu XIXe s.

Maury, J.-C. F. (1786-1840), Traité complet de l’art du dentiste d’après l’état actuel des connaissances, 1828
 

Page de titre : J.-C. F., Maury, Traité complet de l’art du dentiste d’après l’état actuel des connaissances, Paris, Gabon, 1828

(APHPF00111)

 
 

Maury, J.-C. F. (1786-1840), Traité complet de l’art du dentiste d’après l’état actuel des connaissances. Planches (couleurs), 1828
 

Page de titre : J.-C. F. Maury (1786-1840), Traité complet de l’art du dentiste d’après l’état actuel des connaissances, Planches (couleurs). Paris, Gabon, 1828

(APHPF 210)

 
 

Sonde courbe

Pl. XIV, détail, Fig. 7. « Sonde courbe pour explorer la carie », J.-C. F., Maury (1786-1840), Traité complet de l’art du dentiste d’après l’état actuel des connaissances, Paris, Gabon 1828, p. 222

 
 

Double sonde à spirale

Pl. XXI, détail, Fig. 3. « Double sonde à spirale : ses diverses courbures permettent de l’introduire dans toute espèce de carie, quelqu’en soit le siège », J.-C. F. Maury (1786-1840), Traité complet de l’art du dentiste d’après l’état actuel des connaissances, Paris, Gabon 1828, p. 221

 
 

Sonde courbe double, 2ème moitié du XIXe s.

Sonde courbe double, en métal doré, la base médiane des deux tiges est travaillée à petites facettes, 2e moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Limes et porte-lime

Pl. XVI, détail
Fig. 1, « Porte lime à l’aide duquel nous pouvons limer les dernières molaires avec autant de facilité que les incisives ». Fig. 2, « largeur du porte-lime »
Fig. 4, « lime double à dent cintrée sur son plat pour enlever les caries latérales des dents incisives et canines »
Fig. 5, « Lime double droite et plate destinée à séparer les dents »
Fig. 6, « Lime demi ronde »
Fig. 7, « lime demi ronde pointue »
J.-C. F., Maury (1786-1840), Traité complet de l’art du dentiste d’après l’état actuel des connaissances, Paris, Gabon 1828, p. 206-207

 
 

Ciseau

Pl XIV, détail, Fig. 1, « Rugine à biseau pour nettoyer les dents »

 
 

 

Ciseau, manche en nacre, embout et virole en argent travaillé, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 16,8 x 1,4 x 0,9

AP 2003 6.5.2.7 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Sonde
courbe

 
Double
sonde à
spirale
 
Sonde courbe double,
2ème moitié du XIXe s.

 
Limes et
porte-lime

 
Ciseau


 
Ciseau
droit,
milieu
XIXe s.

Snell James, A practical guide to operations on the teeth, 1831
 

Page de titre : James Snell, A practical guide to operations on the teeth, London, John Wilson, 1831

Consulter en ligne

 
 

Excavateurs

Pl., p. 168, détail : Excavateurs, « Instruments pour exciser la carie avec un movement de rotation », James Snell, A practical guide to operations on the teeth, London, John Wilson, 1831, p. 170

 
 

Paire d’excavateurs droit et gauche, milieu XIXe s.

Paire d’excavateurs droit et gauche, manche en jaspe rouge, virole en or ( ?), la base de la tige est travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Lime

Pl. p. 168, détail. « Lime servant à limer l’émail autour de la cavité » , James Snell, A practical guide to operations on the teeth, London, John Wilson, 1831, p. 167

 
 
Excavateurs
 
Paire d’excavateurs droit
et gauche, milieu XIXe s.
Lime
 

Jobson David Wemyss, Outlines of the Anatomy and Physiology of the Teeth, 1834
 

Page de titre : David Wemys Jobson, Outlines of the Anatomy anf Physiology of the Teeth, etc, their deseases and treatement whith practical observations on Artificial Teeth, London, Dublin 1834

https://archive.org/details/b21458728

 
 

Deux excavateurs

Pl. III, détail, Fig. 1 et 2. , Deux excavateurs, « Deux instruments pour enlever la carie », David Wemys Jobson, Outlines of the Anatomy anf Physiology of the Teeth, etc, their deseases and treatement whith practical observations on Artificial Teeth, London, Dublin 1834, p. 209

 
 

Paire d’excavateurs droit et gauche, milieu XIXe s.

Paire d’excavateurs droit et gauche, manche plat en nacre, virole en métal doré, la base de la tige est travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Paire d’excavateurs droit et gauche, milieu XIXe s.

Paire d’excavateurs droit et gauche, manche plat en nacre, virole en métal doré, la base de la tige est travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Deux
excavateurs
Paire d’excavateurs droit et gauche,
milieu XIXe s.

Bell Thomas (1792-1880), The anatomy, physiology and diseases of the teeth, 1835
 

Page de titre : Thomas Bell (1792-1880), The anatomy, physiology and diseases of the teeth, London, S. Highley, 1835

(BIU Santé 20/278)

 
 

Excavateurs

Pl. X, détail, Fig. 1 à 4. « Instruments pour enlever les parties cariées de la dent avant de l’obturer avec du métal » Thomas Bell (1792-1880), The anatomy, physiology and diseases of the teeth, London, S. Highley, 1835

 
 

Excavateurs

Pl. X, détail, Fig. 1 à 4. « Instruments pour enlever les parties cariées de la dent avant de l’obturer avec du métal » Thomas Bell (1792-1880), The anatomy, physiology and diseases of the teeth, London, S. Highley, 1835

 
 
Excavateurs

Lefoulon, Pierre-Joachim ( ?-1841), Nouveau traité théorique et pratique de l’art du dentiste, 1841
 

Page de titre : Pierre-Joachim Lefoulon ( ?-1841), Nouveau traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Fortin, Masson, 1841

(APHPFF221)

 
 

Sonde

Sonde, « cet instrument est si simple qu’il ne vaut réellement pas la peine qu’on s’appesantisse sur sa description », Pierre-Joachim Lefoulon ( ?-1841), Nouveau traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Fortin, Masson, 1841, p. 280

 
 

Deux sondes courbes, milieu XIXe s.

Deux sondes courbes, manches en ivoire, viroles en cuivre, bases des tiges travaillées à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Deux curettes : excavateurs

Deux curettes : excavateurs. « Lorsqu’on a reconnu qu’une dent est susceptible d’être plombée, on commence par enlever avec la sonde et les curettes les portions d’aliments, les corps étrangers et toutes les parties molles qui pourraient se trouver dans la cavité », Pierre-Joachim Lefoulon ( ?-1841), Nouveau traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Fortin, Masson, 1841, p. 258

 
 
Sonde
 
Deux sondes courbes,
milieu XIXe s.
Deux curettes :
excavateurs

Quatre excavateurs, John D. Chevalier, ca 1855

Quatre excavateurs provenant d’un coffret John D. Chevalier à New-York, manches en ivoire, tiges dont la base est à facettes en acier poli, ca 1855

(Cliché ASPAD)

 
 

Deux limes

« La lime est sans contredit un des instruments les plus utiles de la chirurgie dentaire ; on l’emploie à des usages nombreux, et on en retire les plus grands avantages. [...] Pour faire ces opérations, il faut avoir des limes taillées uniformément et sans fautes, faites du meilleur acier, et surtout trempées avec soin. [...] Le maniement de la lime fort simple en apparence n’est pas encore chose aussi facile qu’on se l’imagine. Il ne suffit pas de la faire aller et venir, ou de la diriger plus ou moins en différent sens, il faut encore opérer sans secousses, et ne chercher à la faire mordre que dans le sens de sa taille. Du reste, nous croyons qu’il n’y a qu’une longue pratique qui puisse donner la dextérité convenable pour bien diriger la lime », Pierre-Joachim Lefoulon ( ?-1841), Nouveau traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Fortin, Masson, 1841, p. 242- 250

 
 

Porte lime et lime

« Cet instrument est on ne peut plus commode en ce qu’il laisse toute facilité pour agir, même entre les interstices des dernières molaires », Pierre-Joachim Lefoulon ( ?-1841), Nouveau traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Fortin, Masson, 1841, p. 244

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, sans sa lime, manche en nacre, virole en argent, initiales FR sur le manche, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 12,3 x 1,2 x 0,7

AP 2003 6.5.2.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Quatre excavateurs,
John D. Chevalier,
ca 1855
Deux
limes
 
Porte lime
et lime
 
Porte-lime,
milieu XIXe s.
 

Rotondo, Antonio (1808-1879), Tratado completo de la estraccion de los dientes, muelas, y raigones y modo de limpiar la dentadura, 1846
 

Page de titre : Antonio Rotondo (1808-1879), Tratado completo de la estraccion de los dientes, muelas, y raigones y modo de limpiar la dentadura, Madrid, Perez, 1846

(Fac simile, AACHE Ediciones 2016)

 
 

Sonde

Lam. III, Fig. 6« Sonde pour explorer la carie », sans son manche, Antonio Rotondo (1808-1879), Tratado completo de la estraccion de los dientes, muelas, y raigones y modo de limpiar la dentadura, Madrid, Perez, 1846, p. 46

 
 
Sonde

Bruck, Jonas (1813-1883), Lehrbuch der Zahn-Heilkunde, 1856
 

Page de titre : Jonas Bruck (1813-1883), Lehrbuch der Zahn-Heilkunde, Berlin, A. Förstner, 1856

(BIU Santé 44258)

 
 

Trois sondes

Taf. VIII, détail, Fig. 12, 13, 14. Sondes, Jonas Bruck (1813-1883), Lehrbuch der Zahn-Heilkunde, Berlin, A. Förstner, 1856, John F.R.S. (1815-1895), A systeme of Dental Surgery, 1859 PAGE ?

 
 
Trois sondes

Tomes, John F.R.S. (1815-1895), A systeme of Dental Surgery, 1859
 

Page de titre : John Tomes (1815-1895), A systeme of Dental Surgery, Philadelphia, Lindsay and Blakiston, 1859

(BIU Santé 15/4)

 
 

Excavateurs

Fig. 130, 131. Formes usuelles d’excavateurs, John Tomes (1815-1895), A systeme of Dental Surgery, Philadelphia, Lindsay and Blakiston, 1859, p. 395, 396

 
 

Excavateurs

Fig. 130, 131. Formes usuelles d’excavateurs, John Tomes (1815-1895), A systeme of Dental Surgery, Philadelphia, Lindsay and Blakiston, 1859, p. 395, 396

 
 

Coupe-émail en forme de ciseau droit

Fig. 143. Coupe-émail en forme de ciseau droit, John Tomes (1815-1895), A systeme of Dental Surgery, Philadelphia, Lindsay and Blakiston, 1859, p. 436

 
 
Excavateurs


 
Coupe-émail
en forme
de ciseau
droit

Bouchut E., Després A., Dictionnaire de thérapeutique médicale et chirurgicale, 1867
 

Page de titre : Bouchut E., Després A., Dictionnaire de thérapeutique médicale et chirurgicale, Paris, Germer Baillière, 1867

(BIU Santé 27518)

 
 

Lime

Fig. 141, détail, « La résection et le limage des dents se pratiquent avec des limes plates de différentes formes, limant des deux côtés ou avec des fraises », Bouchut E., Després A., Dictionnaire de thérapeutique médicale et chirurgicale, Paris, Germer Baillière, 1867, p. 386

 
 

Rugines

Fig. 141, détail « On nettoie la cavité cariée avec les rugines », », Bouchut E., Després A., Dictionnaire de thérapeutique médicale et chirurgicale, Paris, Germer Baillière, 1867, p. 386

 
 
Lime Rugines

Buzer Anton (?), Handbuch der Zahnheilkunde, 1867
 

Page de titre : Anton Buzer (?), Handbuch der Zahnheilkunde, Berlin, A. Hirschwald, 1867

(BIU Santé 199255)

 
 

Excavateurs

Excavateurs, Anton Buzer (?), Handbuch der Zahnheilkunde, Berlin, A. Hirschwald, 1867, p. 126

 
 

Limes

Limes, Anton Buzer (?), Handbuch der Zahnheilkunde, Berlin, A. Hirschwald, 1867, p. 127

 
 

Instruments se terminant par une lime

Instruments se terminant par une lime, Anton Buzer (?), Handbuch der Zahnheilkunde, Berlin, A. Hirschwald, 1867, p. 127

 
 
Excavateurs LimesInstruments se terminant par une lime

White Samuel S., Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc, 1867
 

Page de titre : Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867

Consulter en ligne

 
 

Les trois dépôts

Philadelphie, Boston, Chicago, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867

 
 

Les trois dépôts

Philadelphie, Boston, Chicago, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867

 
 

Les trois dépôts

Philadelphie, Boston, Chicago, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867

 
 
Les trois dépôts

Deux portes-limes

Le porte lime du dessus sert pour finir les obturations. Celui du dessous pour séparer les dents, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867, p. 75

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime pour séparer les dents, manche en ivoire, métal, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 3 x 2,5

AP 2003 6.3.7.4 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Ciseaux à émail et un manche avec ciseau

Ciseaux à émail et un manche avec ciseau du Dr E. T. Darby, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867, p. 57

 
 

Ciseaux à émail et un manche avec ciseau

Ciseaux à émail et un manche avec ciseau du Dr E. T. Darby, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867, p. 57

 
 

Ciseau droit, 2ème moitié du XIXe s.

Ciseau droit, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Deux
portes-limes
Porte-lime,
milieu XIXe s.
Ciseaux à émail et
un manche avec ciseau
Ciseau droit,
2ème moitié du XIXe s.

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867, p. 62

 
 

Set de ciseaux à émail du Dr Goodwille et excavateurs

Ciseaux à émail et excavateurs du Dr Goodwille, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867, p. 64

 
 

Excavateurs

Excavateurs, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867, p. 65 à 67

 
 

Excavateurs

Excavateurs, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867, p. 65 à 67

 
 

Excavateurs

Excavateurs, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, 1867, p. 65 à 67

 
 
Ciseaux à émail

 
Set de ciseaux
à émail du Dr Goodwille
et excavateurs
Excavateurs

 

Jaccoud, Sigismond François (Dir.), Nouveau dictionnaire de médecine et de chirurgie pratiques, 1869
 

Page de titre : Sigismond François Jaccoud, (Dir), Nouveau dictionnaire de médecine et de chirurgie pratiques, Paris, J. B. Baillière et fils, T X, 1869

(BIU Santé 33923X11)

 
 

Rugines

Fig. 16, détail, 6 et 7, Rugine double et rugine simple pour même usage – 8, 9, 10, 11, Modèles divers de rugines, Sigismond François Jaccoud, (Dir), Nouveau dictionnaire de médecine et de chirurgie pratiques, Paris, J. B. Baillière et fils, T X, 1869, p. 165

 
 
Rugines

Harris, Chapin Aaron (1806-1860), Austen, Philippe Hiss (1822-1878), Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, 1874
 

Page de titre : Chapin A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste : comprenant l’anatomie, la physiologie, la pathologie, la thérapeutique, la chirurgie, et la prothèse dentaire. Tr. de l’anglais sur la 10e éd., annoté et considérablement augmenté par E. Andrieu, Paris, Baillière, 1874 (The principles and practice of dental surgery, Philadephia, Lindsay & Blakiston, 1850)

(APHPF344)

 
 

Sonde exploratrice

Fig. 63, « Avec l’extrémité plus ou moins recourbée, suivant les cas, de cet instrument délicat, on pénètre entre tous les interstices, dans les plus petits sillons », Chapin, A Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 311

 
 

Ciseaux à émail

Fig. 65, « Série de ciseaux à «émail droits et courbes, à l’aide desquels on peut pratiquer l’ablation d’une portion de la couronne d’une dent beaucoup plus rapidement qu’avec la lime, et avec beaucoup moins de désagrément pour l’opéré », Chapin, A Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 319

 
 

Trois sortes de ciseaux

Fig. 89. Ciseau à émail triangulaire
Fig. 90. Ciseau plat à émail
Fig. 91. Ciseau quadrangulaire avec bord tranchant
Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 344

 
 
Sonde exploratrice

Deux sondes doubles, 2ème moitié du XIXe s.

Deux sondes doubles, tout métal, bases médianes travaillées à petites facettes, 2ème moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Deux sondes doubles,
2ème moitié du XIXe s.
Ciseaux à émail
 
Trois sortes de ciseaux
 

Excavateurs

Fig. 76. Formes diverses d’excavateurs
Fig. 77. Manches d’excavateurs, Chapin, A Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 338

 
 

Excavateurs à pointe plate et courbe

Fig. 92. Excavateurs à pointe plate et courbe, Chapin, A Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 345

 
 

Limes à séparer

Fig. 64, limes à séparer, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 318

 
 

Limes à séparer en forme de V

Fig. 69, Modèles divers de limes à séparer en forme de V, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 321

 
 
Excavateurs
 
Excavateurs à pointe
plate et courbe
Limes à séparer
 
Limes à séparer
en forme de V

Divers portes-limes

Fig. 68, 70, 71, 72, 73, 74, divers portes-limes, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 321 à 323

 
 

Divers portes-limes

Fig. 68, 70, 71, 72, 73, 74, divers portes-limes, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 321 à 323

 
 
 

Divers portes-limes

Fig. 68, 70, 71, 72, 73, 74, divers portes-limes, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 321 à 323

 
 

Divers portes-limes

Fig. 68, 70, 71, 72, 73, 74, divers portes-limes, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 321 à 323

 
 

Divers portes-limes

Fig. 68, 70, 71, 72, 73, 74, divers portes-limes, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 321 à 323

 
 
 

Divers portes-limes

Fig. 68, 70, 71, 72, 73, 74, divers portes-limes, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, Baillière, 1874, p. 321 à 323

 
 
Divers portes-limes

Porte-lime, milieu XIXe s.

Manche en ivoire, métal, milieu XIXe
L x l x e (en cm) 14 x 3 x 2

AP 2003 6.3.7.3 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche en ivoire, métal, milieu XIXe
L x l x e (en cm) 14,5 x 3 x 2,5

AP 2003 6.3.7.4 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Porte-lime, milieu XIXe s.Porte-lime, milieu XIXe s.

Ash Claudius & Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., 1875
 

Page de titre : Claudius Ash & Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875

Consulter en ligne 

 
 

Manufacture

Claudius Ash & Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875

 
 

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, Claudius Ash & Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875, p. 99, 100

 
 

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, Claudius Ash & Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875, p. 99, 100

 
 
Manufacture Ciseaux à émail

Excavateurs

Excavateurs, Claudius Ash & Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875, p. 105, 106, 107

 
 

Excavateurs

Excavateurs, Claudius Ash & Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875, p. 105, 106, 107

 
 

Excavateurs

Excavateurs, Claudius Ash & Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875, p. 105, 106, 107

 
 

Excavateur, début XXe s.

Excavateur, tout métal, manche à rainures, début XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Excavateurs

 
Excavateur,
début XXe s.
 
Limes pour la bouche
Limes pour la bouche, Claudius Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Portes-limes
Fig. 67, 68, Portes-limes, Fig. 69, Porte-scie à bouche, Claudius Sons, A catalogue artificial teeth, dental materials, instruments, tools, furniture, etc., London, 1875, p. 156,
 
Porte-lime signé Ash & Sons, ca 1875
Porte-lime signés Ash & Sons, manche en ivoire à facettes, virole en cuivre, ca 1875
(Coll. priv. Turin)
Porte-scie, signé Ash & Sons, ca 1875
Porte-scie, signé Ash & Sons, manche en ébène guilloché, tension de la lame réglable par vis, ca 1875
(Coll. priv. Turin)
Limes pour la bouche
DOSSIER (3 pages)
Portes-limes
 
Porte-lime signé
Ash & Sons, ca 1875

White, Samuel S., Catalogue of Dental Materials, 1876
 

Page de titre : Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, Chestnut St., Corner of Twelfth, 1876

(BIU Santé 34/118)

 
 

Dental manufactory and depot à Philadelphie

Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, Chestnut St., Corner of Twelfth, 1876

 
 

Instruments d’exploration

Instruments d’exploration des Drs Perry et Braocway, Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, Chestnut St., Corner of Twelfth, 1876, p. 72

 
 
Dental manufactory
and depot à Philadelphie
Instruments
d’exploration

Ciseaux à émail

Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, Chestnut St., Corner of Twelfth, 1876, p. 147 à 154

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Excavateurs

Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, Chestnut St., Corner of Twelfth, 1876, p. 65 à 69

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Limes diverses et porte-limes

Samuel S. White, Catalogue of Dental Materials. Furniture, instruments, etc., Philadelphia, Chestnut St., Corner of Twelfth, 1876, p. 182 à 190

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Ciseaux à émail
DOSSIER (8 images)
Excavateurs
DOSSIER (5 images)
Limes diverses et porte-limes
DOSSIER (5 images)

Coleman, Alfred (1828-1902), Manual of dental surgery & pathology, 1881
 

Page de titre : Alfred Coleman, Manual of dental surgery & pathology, London, Smith, Elder & Co, 1881

(BIU Santé 18/1A)

 
 

Coleman, Alfred (1828-1902), Manuel de chirurgie et de pathologie dentaires, 1885
 

Page de titre : Alfred Coleman (1828-1902), Manuel de chirurgie et de pathologie dentaires, traduit par le Dr Darin, Tours, Bousrez, 1885

(BIU Santé 18/1)

 
 

Ciseaux et gouges des Drs Jack et Forbes

Fig. 70. Ciseaux et gouges des Drs Jack et Forbes, Alfred Coleman (1828-1902), Manuel de chirurgie et de pathologie dentaires, traduit par le Dr Darin, Tours, Bousrez, 1885, p. 106

 
 

Ciseau droit angulé, début XXe s.

Ciseau droit angulé, tout métal, manche guilloché terminé pat une boule, début XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Excavateurs de diverses formes

Fig. 76. Excavateurs de diverses formes, Alfred Coleman (1828-1902), Manuel de chirurgie et de pathologie dentaires, traduit par le Dr Darin, Tours, Bousrez, 1885, p. 110

 
 

Excavateurs

Fig. 77. Excavateurs dont l’extrémité tranchante est en forme de cuillère, Alfred Coleman (1828-1902), Manuel de chirurgie et de pathologie dentaires, traduit par le Dr Darin, Tours, Bousrez, 1885, p. 111

 
 
 Ciseaux et gouges des
Drs Jack et Forbes
Ciseau droit angulé,
début XXe s.
Excavateurs de
diverses formes
Excavateurs
 

Dictionnaire encyclopédique des Sciences Médicales (dir. Dechambre), 1882
 

Page de titre : Dictionnaire encyclopédique des Sciences Médicales (dir. Dechambre), Paris, G. Masson, F. Asselin, T 27, 1882

(BIU Santé 47118)

 
 

Burins

Fig. 41, Burins, Dictionnaire encyclopédique des Sciences Médicales (dir. Dechambre), Paris, G. Masson, F. Asselin, T 27, 1882, p. 312

 
 

Excavateurs

Fig. 44, divers types d’excavateurs, Dictionnaire encyclopédique des Sciences Médicales (dir. Dechambre), Paris, G. Masson, F. Asselin, T 27, 1882, p. 321

 
 
BurinsExcavateurs

Limes et une scie

Fig. 42, Dictionnaire encyclopédique des Sciences Médicales (dir. Dechambre), Paris, G. Masson, F. Asselin, T 27, 1882, p. 317

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Manche en ivoire, métal, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14 x 3 x 2

AP 2003 6.3.7.3 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Limes et une sciePorte-lime, milieu XIXe s.

Harris, Chapin Aaron (1806-1860), Austen, Philippe Hiss (1822-1878), Andrieu, Edmond (1833-1889), Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, 1884
 

Page de titre : Chapin A. Harris et Ph. H., Austen, Ed. Andrieu, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste : comprenant l’anatomie, la physiologie, la pathologie, la thérapeutique, la chirurgie, et la prothèse la prothèse, l’hygiène et un formulaire des maladies de la bouche et des dents, deuxième édition, annotée et considérablement augmentée Paris, j.-B. Baillière, 1884

(BIU Santé 179042)

 
 

Sondes

Fig. 70, sondes et manche, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Ed. Andrieu, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, J.-B. Baillière, 1884, p. 311

 
 


 

Ciseaux à émail

Fig. 81, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Ed. Andrieu, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, j.-B. Baillière, 1884, p. 321

 
 

Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde, tout métal, fin XIXe-début XXe s.
L x D (en cm) 15 x 0,4

AP 2003 6.3.4.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde, tout métal, fin XIXe-début XXe s.
L x D (en cm) 15,5 x 0,5

AP 2003 6.3.4.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
SondesSonde fin XIXe-début XXe s.Ciseaux à émail

Ciseaux à émail

Fig. 120, ciseau à émail à pointe triangulaire
Fig. 121, ciseau plat à émail
Fig. 122, ciseau quadrangulaire avec bord tranchant
Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Ed. Andrieu, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, j.-B. Baillière, 1884, p. 352

 
 

Excavateurs et manches

Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Ed. Andrieu, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, j.-B. Baillière, 1884, p. 345 et 352

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Limes à séparer et divers porte-limes

Fig. 80, limes à séparer, Chapin, A. Harris et Ph. H., Austen, Ed. Andrieu, Traité théorique et pratique de l’art du dentiste, Paris, j.-B. Baillière, 1884, p. 320, 324 et 325

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Ciseaux à émail
 
Excavateurs et manches
DOSSIER (3 images)
Limes à séparer et divers porte-limes
DOSSIER (3 images)

Andrieu, Edmond (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, 1889
 

Page de titre : Edmond Andrieu (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, Paris, Doin, 1889

(BIU Santé 20385)

 
 
Sondes
Sondes, Edmond Andrieu (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, Paris, Doin, 1889, p. 70
 
Limes à séparer
Limes à séparer, Edmond Andrieu (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, Paris, Doin, 1889, p. 110-113
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Ciseaux à émail
Ciseaux à émail pour réséquer la carie superficielle, Edmond Andrieu (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, Paris, Doin, 1889, p. 114, 115
 
Sondes Limes à séparer
DOSSIER (4 images)
Ciseaux à émail
Ciseaux à émail
Ciseaux à émail pour réséquer la carie superficielle, Edmond Andrieu (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, Paris, Doin, 1889, p. 114, 115
 
Ciseaux pour ouvrir la cavité
Ciseaux pour ouvrir la cavité, Edmond Andrieu (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, Paris, Doin, 1889, p. 168, 169
 
Ciseaux pour ouvrir la cavité
Ciseaux pour ouvrir la cavité, Edmond Andrieu (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, Paris, Doin, 1889, p. 168, 169
 
Excavateurs divers
Excavateurs divers, Edmond Andrieu (1833-1889), Traité de dentisterie opératoire, Paris, Doin, 1889, p. 172-175
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Ciseaux
à émail
Ciseaux pour
ouvrir la cavité
Ciseaux pour
ouvrir la cavité
Excavateurs divers
DOSSIER (4 images)

Abonyi, Yozsef (1858-1914), Compendium der Zahn-Heilkunde, 1889
 

Page de titre : Yozsef Abonyi (1858-1914), Compendium der Zahn-Heilkunde, Vienne, Wilhlelm Braumüller, 1889

(BIU Santé Br. 432)

 
 

Excavateurs

Fig. 52 à 57, excavateurs, Yozsef Abonyi (1858-1914), Compendium der Zahn-Heilkunde, Vienne, Wilhlelm Braumüller, 1889, p. 118

 
 

Limes

Fig. 45, 46, 47, limes, Yozsef Abonyi (1858-1914), Compendium der Zahn-Heilkunde, Vienne, Wilhlelm Braumüller, 1889, p. 108

 
 

Scie à dent

Fig. 43, scie à dent, Yozsef Abonyi (1858-1914), Compendium der Zahn-Heilkunde, Vienne, Wilhlelm Braumüller, 1889, p. 107

 
 
 
Excavateurs LimesScie à dent

Metnitz, Joseph Riter von (1861-1905), Lehrbuch der Zahnheilkunde für praktische Ärzte and Studierende, 1891
 

Page de titre : Joseph Riter von Metnitz (1861-1905), Lehrbuch der Zahnheilkunde für praktische Ärzte and Studierende, Wien, Leipzig, Urban & Schwarzenberg, 1891

(BIU Santé 21465)

 
 

Ciseaux à émail et leur tenue en main

Fig. 145, ciseaux à émail
Fig. 146, tenue en main des ciseaux
Joseph Riter von Metnitz (1861-1905), Lehrbuch der Zahnheilkunde für praktische Ärzte and Studierende, Wien, Leipzig, Urban & Schwarzenberg, 1891, p. 254

 
 

Excavateurs

Fig. 148, excavateurs différents en forme et taille, Joseph Riter von Metnitz (1861-1905), Lehrbuch der Zahnheilkunde für praktische Ärzte and Studierende, Wien, Leipzig, Urban & Schwarzenberg, 1891, p.255

 
 

Excavateurs

Fig. 149, excavateurs en forme de cuillère, Joseph Riter von Metnitz (1861-1905), Lehrbuch der Zahnheilkunde für praktische Ärzte and Studierende, Wien, Leipzig, Urban & Schwarzenberg, 1891, p.256

 
 
Ciseaux à émail et
leur tenue en main
Excavateurs

Ash, Claudius & Sons, Appendix to 1886 Dental Catalogue, 1892
 

Page de titre, Claudius Ash & Sons, Appendix to 1886 Dental Catalogue, Londres, 1892

(BIU Santé 57637)

 
 

Sondes à pointes très fines

Fig. 1 à 16. Sondes à pointes très fines, Claudius Ash & Sons, Appendix to 1886 Dental Catalogue, Londres, 1892, p. 108, détail

 
 

Excavateurs

Fig. 135 à 152. Excavateurs pour des cavités profondes, Claudius Ash & Sons, Appendix to 1886 Dental Catalogue, Londres, 1892, p. 109

 
 
 

Excavateurs du Dr H. D. Woodhouse

Fig. 153 à 155. Excavateurs du Dr H. D. Woodhouse, Claudius Ash & Sons, Appendix to 1886 Dental Catalogue, Londres, 1892, p. 110

 
 
Sondes à pointes
très fines
Excavateurs
 
Excavateurs du
Dr H. D. Woodhouse

Excavateur, début XXe s.

Excavateur, tout métal, manche à rainures, début XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Ciseaux à émail du Dr W. Mitchell

Fig. 1 à 4. Ciseaux à émail du Dr W. Mitchell, Claudius Ash & Sons, Appendix to 1886 Dental Catalogue, Londres, 1892, p. 105

 
 

Ciseau droit angulé, début XXe s.

Ciseau droit angulé, tout métal, manche guilloché terminé pat une boule, début XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Excavateur,
début XXe s.
Ciseaux à émail du
Dr W. Mitchell
Ciseau droit angulé,
début XXe s.

Aubry, A., Catalogue illustré des instruments de chirurgie, 1900
 

Page de titre : A. Aubry, Catalogue illustré des instruments de chirurgie, Paris, Bd St Michel, 1900

 
 


 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche en nacre, virole en argent, initiales FR sur le manche, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 12,3 x 1,2 x 0,7

AP 2003 6.5.2.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Sonde double tout acier

Fig. 417. Sonde double tout acier, A. Aubry, Catalogue illustré des instruments de chirurgie, Paris, Bd St Michel, 1900, p. 122

 
 
Sonde double tout acier

Porte-limes

Fig. 419. Porte-limes. A. Aubry, Catalogue illustré des instruments de chirurgie, Paris, Bd St Michel, 1900, p. 122

 
 
Porte-limes Porte-lime, milieu XIXe s.

Lemaire, L. sucr. Heymen Billard, Catalogue illustré de dents minérales, métaux, instruments, etc., ca 1900
 

Page de titre : Lemaire L. sucr. Heymen Billard, Catalogue illustré de dents minérales, métaux, instruments, meubles, et toutes fournitures pour MM les dentistes, ca 1900

(BIU santé 25669)

 
 

Sondes anglaises

Fig. 208, sondes anglaises, Lemaire L. sucr. Heymen Billard, Catalogue illustré de dents minérales, métaux, instruments, meubles, et toutes fournitures pour MM les dentistes, ca 1900, p. 126

 
 


 

Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde, tout métal, fin XIXe-début XXe s.
L x D (en cm) 15 x 0,4

AP 2003 6.3.4.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde, tout métal, fin XIXe-début XXe s.
L x D (en cm) 15,5 x 0,5

AP 2003 6.3.4.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Sondes anglaisesSondes fin XIXe-début XXe s.

Excavateurs

Excavateurs divers, Lemaire L. sucr. Heymen Billard, Catalogue illustré de dents minérales, métaux, instruments, meubles, et toutes fournitures pour MM les dentistes, ca 1900, p. 110 à 113

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, Lemaire L. sucr. Heymen Billard, Catalogue illustré de dents minérales, métaux, instruments, meubles, et toutes fournitures pour MM les dentistes, ca 1900, p. 118- 119

 
 

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, Lemaire L. sucr. Heymen Billard, Catalogue illustré de dents minérales, métaux, instruments, meubles, et toutes fournitures pour MM les dentistes, ca 1900, p. 118- 119

 
 

Limes diverses

Limes diverses, Lemaire L. sucr. Heymen Billard, Catalogue illustré de dents minérales, métaux, instruments, meubles, et toutes fournitures pour MM les dentistes, ca 1900, p. 114 à 117

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Excavateurs
DOSSIER (4 images)
Ciseaux
à émail
Limes diverses
DOSSIER (4 images)

Poulson Geo, Instrumente für das Operations-Zimmer, 1901
 

Page de titre : Geo, Poulson, , Instrumente für das Operations-Zimmer, Preis-Liste N°1, Hamburg, 1901

(Coll. Part.)

 
 

Sondes

Sondes et sondes avec des pointes fortes, Geo, Poulson, Instrumente für das Operations-Zimmer, Preis-Liste N°1, Hamburg, 1901, p. 25

 
 

Excavateurs

Geo, Poulson, , Instrumente für das Operations-Zimmer, Preis-Liste N°1, Hamburg, 1901, p. 4 à 12

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Sondes
 
Excavateurs
DOSSIER (9 images)

Ciseaux à émail du Dr Witzel

Ciseaux à émail du Dr Witzel, Geo, Poulson, Instrumente für das Operations-Zimmer, Preis-Liste N°1, Hamburg, 1901, p. 12 détail

 
 
 

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, Geo, Poulson, Instrumente für das Operations-Zimmer, Preis-Liste N°1, Hamburg, 1901, p. 13

 
 

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, Geo, Poulson, Instrumente für das Operations-Zimmer, Preis-Liste N°1, Hamburg, 1901, p. 14, détail

 
 
 
Ciseaux à émail du Dr Witzel Ciseaux à émail

Joliot, Alfred, Outils, Instruments, Fournitures dentaires, Paris, 1903
 

Page de couverture, Alfred Joliot, Prix-courant illustré, Outils, Instruments, Fournitures dentaires, 103, rue Saint-Martin, Paris, 1903

(BIU Santé 156766-436-14)

 
 

Sondes diverses

Fig. 1 à 9. Sondes diverses, Alfred Joliot, Prix-courant illustré, Outils, Instruments, Fournitures dentaires, 103, rue Saint-Martin, Paris, 1903, p. 68, détail

 
 


 

Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde, tout métal, fin XIXe-début XXe s.
L x D (en cm) 15 x 0,4

AP 2003 6.3.4.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde, tout métal, fin XIXe-début XXe s.
L x D (en cm) 15,5 x 0,5

AP 2003 6.3.4.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Sondes diversesSondes fin XIXe-début XXe s.

Excavateurs

Fig. 1 à 45. Excavateurs, Alfred Joliot, Prix-courant illustré, Outils, Instruments, Fournitures dentaires, 103, rue Saint-Martin, Paris, 1903, p. 66

 
 

Excavateur, XXe s.

Excavateur, tout métal, marqué inoxydable, manche à facettes, XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Ciseaux à émail

Fig. 1 à 20. Ciseaux à émail, Alfred Joliot, Prix-courant illustré, Outils, Instruments, Fournitures dentaires, 103, rue Saint-Martin, Paris, 1903, p. 65, détail

 
 

Ciseau droit, 2ème moitié du XIXe s.

Ciseau droit, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
ExcavateursExcavateur, XXe s.Ciseaux à émailCiseau droit, 2ème moitié du XIXe s.

Maison Mathieu, Bon & Schaerer, successeurs, Fabrique d’instruments de chirurgie, ca. 1905
 

Page de titre : Maison Mathieu, Bon & Schaerer, successeurs, Fabrique d’instruments de chirurgie, Paris, ca. 1905

(BIU Santé 187848)

 
 

Sondes simples

36398, Fig. 1 à 9. Sondes simples, Maison Mathieu, Bon & Schaerer, successeurs, Fabrique d’instruments de chirurgie, Paris, ca. 1905, p. 294, détail

 
 

Deux sondes doubles

36399 36400. Deux sondes doubles, Maison Mathieu, Bon & Schaerer, successeurs, Fabrique d’instruments de chirurgie, Paris, ca. 1905, p. 294, détail

 
 
Sondes simplesDeux sondes doubles

Excavateurs

36362-36363. Excavateurs simples et doubles, Maison Mathieu, Bon & Schaerer, successeurs, Fabrique d’instruments de chirurgie, Paris, ca. 1905, p. 290 – 291

 
 

Excavateurs

36370, 1 à 131. Excavateurs, Maison Mathieu, Bon & Schaerer, successeurs, Fabrique d’instruments de chirurgie, Paris, ca. 1905, p. 290 – 291

 
 

Ciseaux à émail

36380, 1 à 46. Ciseaux à émail, Maison Mathieu, Bon & Schaerer, successeurs, Fabrique d’instruments de chirurgie, Paris, ca. 1905, p. 292

 
 
ExcavateursCiseaux à émail

Kirk, Edward C. Manuel de dentisterie opératoire, 1910
 

Page de titre : Edward C. Kirk, Manuel de dentisterie opératoire, adaptation française par Raymond Lemière, Paris, Masson, 1910

(APHPF415)

 
 

Explorateur

Fig. 100 et 101, Explorateur et son manche. « Les explorateurs sont surtout des prolongements des doigts ; ils transmettent par leur vibrations les impressions aux nerfs tactiles et sont spécialement construits pour explorer les parties où la lumière ne peut atteindre. Leurs formes sont simples. Leurs pointes seront délicates pour pouvoir pénétrer dans les plus petits sillons et les moindres lésions. Les meilleurs seront faits de fils de piano n° 18, B et S, limés en pointe », Edward C. Kirk, Manuel de dentisterie opératoire, adaptation française par Raymond Lemière, Paris, Masson, 1910, p. 119

 
 

Excavateurs

Fig. 123, excavateurs, Edward C. Kirk, Manuel de dentisterie opératoire, adaptation française par Raymond Lemière, Paris, Masson, 1910, p. 160

 
 

Excavateurs

Fig. 144, excavateurs (hatchets) à angle obtus
Fig. 145, excavateurs à angle aigu
Edward C. Kirk, Manuel de dentisterie opératoire, adaptation française par Raymond Lemière, Paris, Masson, 1910, p. 160 et p. 174

 
 
Explorateur Excavateurs

Ciseau délicat à trois tranchants

Fig. 122, ciseau délicat à trois tranchants utile pour ouvrir les cavités sur les surfaces proximales, Manuel de dentisterie opératoire, adaptation française par Raymond Lemière, Paris, Masson, 1910, p. 160 et p. 159

 
 

Limes tampon finisseuses

Fig. 215, limes tampon finisseuses, Manuel de dentisterie opératoire, adaptation française par Raymond Lemière, Paris, Masson, 1910, p. 160 et p. 134

 
 

Limes finisseuses courbes

Fig. 216, limes finisseuses courbes, Manuel de dentisterie opératoire, adaptation française par Raymond Lemière, Paris, Masson, 1910, p. 160 et p. 134

 
 
Ciseau délicat
à trois
tranchants
Limes tampon
finisseuses
 
Limes finisseuses
courbes
 

Bruneau, Michel & Cie, Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, 1913
 

Page de titre : Michel Bruneau & Cie, Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, Paris, Ploton & Chave, 1913

(Musée AP-HP)

 
 

Sondes

Sondes simples et doubles, Michel Bruneau & Cie, Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, Paris, Ploton & Chave, 1913, p. 89, détail

 
 

Excavateurs

Excavateurs, Michel Bruneau & Cie, Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, Paris, Ploton & Chave, 1913, p. 89, détail

 
 

Limes et scie à séparer

Limes et scie à séparer, Michel Bruneau & Cie, Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, Paris, Ploton & Chave, 1913, p. 90, détail

 
 
Sondes
 
Excavateurs
 
Limes et scie
à séparer

Créange, A., Catalogue général de fournitures dentaires, ca 1920
 

Page de titre : A. Créange, Catalogue général de fournitures dentaires, Paris, c. 1920

(Coll. Part.)

 
 

Sondes

Sondes modèle anglais, S. S. White et sonde Boutor, A. Créange, Catalogue général de fournitures dentaires, Paris, c. 1920, p. 248

 
 

Excavateurs

A. Créange, Catalogue général de fournitures dentaires, Paris, c. 1920, p. 240 244

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, modèle S.S. White, A. Créange, Catalogue général de fournitures dentaires, Paris, c. 1920, p. 246

 
 

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, et à fissures du Dr How, fabrication S. S. White, A. Créange, Catalogue général de fournitures dentaires, Paris, c. 1920, p. 247

 
 
Sondes
 
Excavateurs
DOSSIER (5 images)
Ciseaux à émail
 
Ciseaux à émail
 

Limes à racines

Limes à racines, A. Créange, Catalogue général de fournitures dentaires, Paris, c. 1920, p. 254

 
 

Limes à racines

Limes à racines, forme Coutelles, A. Créange, Catalogue général de fournitures dentaires, Paris, c. 1920, p. 255

 
 

Porte-scies

Porte-scies, A. Créange, Catalogue général de fournitures dentaires, Paris, c. 1920, p. 249

 
 

Porte-scie, milieu XIXe s.

Porte-scie, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 9,8 x 2,8 x 0,2

AP 2003 6.3.7.9 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Limes à racinesPorte-sciesPorte-scie, milieu XIXe s.

Ash, Claudius, Sons and Co., Ltd, Catalogue d’instruments dentaires, c. 1921
 

Page de titre : Claudius, Sons and Co. Ash, Ltd, Catalogue d’instruments dentaires, Londres, 1920 (édition française)

(BIU Santé 200115)

 
 

Maison et usine à Londres

Ash Claudius, Sons and Co., Ltd, Catalogue d’instruments dentaires, Londres, 1920 (édition française)

 
 
Maison et usine à Londres

Sondes

Sondes, Ash Claudius, Sons and Co., Ltd, Catalogue d’instruments dentaires, Londres, 1920 (édition française), p. g36 à g40

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Excavateurs

Excavateurs, Ash Claudius, Sons and Co., Ltd, Catalogue d’instruments dentaires, Londres, 1920 (édition française) p. g28 à g35, p. g22

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, Ash Claudius, Sons and Co., Ltd, Catalogue d’instruments dentaires, Londres, 1920 (édition française), p. g15 à g24

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Limes à séparer

Limes à séparer, Ash Claudius, Sons and Co., Ltd, Catalogue d’instruments dentaires, Londres, 1920 (édition française), p. g121 à g123

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Sondes
DOSSIER (5 images)
Excavateurs
DOSSIER (9 images)
Ciseaux à émail
DOSSIER (10 images)
Limes à séparer
DOSSIER (3 images)

Collin & Cie, Maison Charrière, Fabrique d’instruments de chirurgie, 1925
 

Page de titre : Collin & Cie, Maison Charrière, Fabrique d’instruments de chirurgie, Paris, chez Collin, 1925

(BIU Santé 27951)

 
 

« Curettes nickelées »

Fig. 334. « Curettes nickelées », Collin & Cie, Maison Charrière, Fabrique d’instruments de chirurgie, Paris, chez Collin, 1925, p. 49

 
 
« Curettes nickelées »

Guyot E., Fabrique d’instruments de chirurgie, mobilier chirurgical, stérilisation, ca 1930
 

Page de titre : E. Guyot, Fabrique d’instruments de chirurgie, mobilier chirurgical, stérilisation. Catalogue général. Paris : Crété, ca 1930. Et la couverture

(Musée AP-HP)

 
 

Page de titre : E. Guyot, Fabrique d’instruments de chirurgie, mobilier chirurgical, stérilisation. Catalogue général. Paris : Crété, ca 1930. Et la couverture

(Musée AP-HP)

 
 

Sondes, ciseaux à émail, excavateurs

837, sondes à dents sur manche octogone de 1 à 6
838, ciseaux à émail à manche octogone, 1 à 4
839, excavateurs sur manche octogone,
E. Guyot, Fabrique d’instruments de chirurgie, mobilier chirurgical, stérilisation. Catalogue général. Paris : Crété, ca 1930, p. 51, détail

 
 
  Sondes, ciseaux à émail,
excavateurs
Instruments dentisterie opératoire ASCO, ca 1930
 
 
Page de titre : Instruments dentisterie opératoire ASCO, ca 193
Br. 439
 
Les instruments ASCO sont vendus exclusivement par les Établissements ASH & Cie
 
Sondes
Sondes, Instruments dentisterie opératoire ASCO, ca 1930, p. 15
 
Ciseaux à émail et Instruments tranchants
Ciseaux à émail, Instruments dentisterie opératoire ASCO, ca 1930, p. 1, 2, 8-10
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
Excavateurs
Excavateurs, Instruments dentisterie opératoire ASCO, ca 1930, p. 11-14
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
  Sondes
 
Ciseaux à émail et
Instruments tranchants
Excavateurs
 

Brodard H., Catalogue illustré n°10, 1934
 

Page de titre : Brodard H., Catalogue illustré n°10, 1934

(BIU Santé 140553)

 
 

Sondes

Fig. 2786, 1à 6. Sondes, Brodard H., Catalogue illustré n°10, 1934, p. 323, détail

 
 

Excavateurs et ciseaux à émail

Fig. 2787, 1à 6. Excavateurs simples. 2788, 1à 3. Ciseaux à émail, Brodard H., Catalogue illustré n°10, 1934, p. 323, détail

 
 
Sondes Excavateurs et ciseaux à émail

Duffaud & Cie, Fabrique d’instruments de chirurgie. Catalogue général illustré, 1934
 

Page de titre : Duffaud & Cie, Fabrique d’instruments de chirurgie. Catalogue général illustré, Paris, 1934

(BIU Santé 268343)

 
 

Sonde

986. Sonde, Duffaud & Cie, Fabrique d’instruments de chirurgie. Catalogue général illustré, Paris, 1934, p. 33, détail

 
 

Sonde double, début XXe s.

Sonde double, coudée des deux côtés, tout métal, début XXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Sonde Sonde double, début XXe s.

Excavateurs

973. Excavateurs, Duffaud & Cie, Fabrique d’instruments de chirurgie. Catalogue général illustré, Paris, 1934, p. 33, détail

 
 
 

Scie à séparer

971. Scie à séparer, Duffaud & Cie, Fabrique d’instruments de chirurgie. Catalogue général illustré, Paris, 1934, p. 33, détail

 
 
 

Porte-scie avec scie, milieu XIXe s.

Porte-scie avec scie, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 9,8 x 2,8 x 0,2

AP 2003 6.3.7.9 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
ExcavateursScie à séparerPorte-scie avec scie, milieu XIXe s.

Guillot, Fernand, Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, d’appareils de médecine et d’orthopédie, 1933
 
Appareils et instruments pour la médecine, la chirurgie, l’orthopédie, 1934
 

Page de titre : Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, d’appareils de médecine et d’orthopédie, Paris, 1933, (64e année). Et la couverture

(Musée AP-HP)

 
 

Page de titre : Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, d’appareils de médecine et d’orthopédie, Paris, 1933, (64e année). Et la couverture

(Musée AP-HP)

 
 

Instruments à sonder

P. 111, 1 à 7. Instruments à sonder en sept formes, Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, d’appareils de médecine et d’orthopédie, Paris, 1933, (64e année), p. 178, détail

 
 

Excavateurs « Darby Perry »

P. 104, 1 à 18. Excavateurs « Darby Perry », en 18 formes. Catalogue illustré d’instruments de chirurgie, d’appareils de médecine et d’orthopédie, Paris, 1933, (64e année), p. 178, détail

 
 
 

Excavateur, début XXe s.

Excavateur, tout métal, manche à rainures, début XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
 Instruments
à sonder
Excavateurs « 
Darby Perry »
Excavateur,
début XXe s.

Jetter & Scheerer, Nouveau catalogue général, section D, Instruments et appareils dentaires, ca 1936
 

Page de titre : Jetter & Scheerer, Nouveau catalogue général, section D, Instruments et appareils dentaires. Instruments Esculape pour l’art dentaire, Tuttlingen, ca 1936

(Musée AP-HP)

 
 

« Explorateurs »

Explorateurs, Jetter & Scheerer, Nouveau catalogue général, section D, Instruments et appareils dentaires. Instruments Esculape pour l’art dentaire, Tuttlingen, ca 1936, p. 137 à 140

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>

Instruments tranchants de Black

Instruments tranchants de Black, Jetter & Scheerer, Nouveau catalogue général, section D, Instruments et appareils dentaires. Instruments Esculape pour l’art dentaire, Tuttlingen, ca 1936, p. 129-130

 
 
 

Instruments tranchants de Black

Instruments tranchants de Black, Jetter & Scheerer, Nouveau catalogue général, section D, Instruments et appareils dentaires. Instruments Esculape pour l’art dentaire, Tuttlingen, ca 1936, p. 129-130

 
 

Excavateurs

Excavaeurs, Jetter & Scheerer, Nouveau catalogue général, section D, Instruments et appareils dentaires. Instruments Esculape pour l’art dentaire, Tuttlingen, ca 1936, p. 151 à 156

 
CONSULTER LE CATALOGUE >>>
« Explorateurs »
DOSSIER (4 images)
Instruments tranchants
de Black
Excavateurs
DOSSIER (6 images)

S. S. White catalogue, Catalogue général, de fournitures dentaires, 1937
 

Page de titre : S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937

(BIU Santé 192916)

 
 

Couverture du catalogue S. S. White

 
 

Vues de la manufacture S. S. White à Philadelphie

 
 

Sondes exploratrices

Sondes exploratrices, simples et doubles, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 60

 
 
Couverture du
catalogue
S. S. White
Vues de la manufacture
S. S. White à
Philadelphie
Sondes
exploratrices
 

Sonde double, début XXe s.

Sonde double, coudée des deux côtés, tout métal, début XXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Excavateurs doubles, simples et Darby-Perry

Excavateurs doubles S. S. White, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 61 à 64

 
 

Instruments tranchants de Black

Instruments tranchants de Black, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 65

 
 

Instruments tranchants de Black

Instruments tranchants de Black, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 66

 
 

Instruments tranchants de Black

Instruments tranchants de Black, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 67

 
 
Sonde double,
début XXe s.
 
Excavateurs doubles,
simples et Darby-Perry
DOSSIER (4 images)
Instruments tranchants
de Black
 

Ciseaux à émail

Ciseaux à émail, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 68

 
 

Décortiqueurs à émail

Décortiqueurs à émail, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 59

 
 

Limes et ciseaux à finir de Black

Limes et ciseaux à finir de Black, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 75, détail

 
 

Limes à finir Wedelstaedt et de Tompkins, S. S. White, Catalogue général, de fournitures dentaires, Paris, Ets S. S. White, 1937, p. 76, détail

 
 
Ciseaux à émail

 
Décortiqueurs
à émail
 
Limes et ciseaux
à finir de Black
 
Limes à finir
Wedelstaedt
et de Tompkins

 

Exposition

Rugines
 

XVIIe s.
 

Rugine, XVIIe s.

Rugine tout métal, manche doré, travaillé, XVIIe s.

LS__2005_1_35_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)

 
 

Rugine double, XVIIe s.

Rugine double, tout métal, XVIIe s.

LS__2005_1_32_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)

 
 
Rugine, XVIIe s.Rugine double, XVIIe s.

Début XIXe s.
 
Trois rugines par Henry à Paris, vers 1820
 
 
Trois rugines par Henry
à Paris, vers 1820

Milieu XIXe s.
 

Rugine racloir, milieu XIXe s.

Rugine racloir, manche plat en ivoire, virole en cuivre travaillé, tige coudée dont l’extrémité est de section triangulaire, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 16 x 2 x 0,7

AP 2003 6.4.1.29 (Musée AP-HP, cliché F. Mari

 
 

Rugine racloir, milieu XIXe s.

Rugine racloir faucille, manche à facettes en nacre, virole, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 12, 3 x 1 x 0,8

AP 2003 6.4.1.24 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Rugine racloir, milieu XIXe s.

Rugine racloir, manche à facettes en écaille, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15, 5 x 1,3 x 1

AP 2003 6.4.1.30 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Rugine racloir, milieu XIXe s.

Rugine racloir, manche plat en ivoire, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 11,7 x 0,7 x 0,5

AP 2003 6.4.1.33 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Rugines racloir, milieu XIXe s.

Rugine racloir, milieu XIXe s.

Rugine racloir, manche en ivoire, virole en cuivre, base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Rugine, milieu XIXe s.

Rugine, manche plat en nacre travaillée, virole en or travaillé, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15 x 1,7 x 0,8

AP 2003 6.5.2.4 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Quatre rugines, milieu XIXe s.

Quatre rugines, manches plats en nacre travaillée, viroles en cuivre travaillé, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15 x 1,7 x 0,8

AP 2003 6.5.2.4 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Sept rugines, milieu XIXe s.

Sept rugines, manches plats en nacre travaillée, viroles en cuivre travaillé, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15 x 1,7 x 0,8

AP 2003 6.5.2.4 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Rugine racloir, milieu XIXe s.Rugine, milieu XIXe s.Quatre rugines, milieu XIXe s.Sept rugines, milieu XIXe s.

Cinq rugines, milieu XIXe s.

Cinq rugines, manche en nacre, embout et virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,8 x 2 x 1,8

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Deux rugines, milieu XIXe s.

Deux rugines, manche en nacre, embout et virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,8 x 2 x 1,8
L x l x e (en cm) 12,5 x 0,9 x 0,9

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Deux rugines, milieu XIXe s.

Deux rugines, manche en nacre, embout et virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,8 x 2 x 1,8
L x l x e (en cm) 12,5 x 0,9 x 0,9

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Quatre rugines, milieu XIXe s.

Quatre rugines, manches en nacre, embouts et viroles en argent travaillé, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 16,8 x 1,4 x 0,9

AP 2003 6.5.2.7 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Cinq rugines,
milieu XIXe s.
Deux rugines,
milieu XIXe s.
Quatre rugines,
milieu XIXe s.

Trois rugines, milieu XIXe s.

Trois rugines, manches en nacre, embouts et viroles en argent travaillé, initiales O T en or sur le manche, (embout manquant sur la première), milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Trois rugines, milieu XIXe s.

Trois rugines, manches en nacre, embouts et viroles en argent travaillé, initiales O T en or sur le manche, (embout manquant sur la première), milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Trois rugines faucilles, milieu XIXe s.

Trois rugines faucilles, manche plat en écaille, virole, en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14 x 1,2 x 0,6
L x l x e (en cm) 15,2 x 0,8 x 0,6
L x l x e (en cm) 14 x 2,5 x 2,5

AP 2003 6.4.1.26/27/28 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Rugine, milieu XIXe s.

Rugine, manche plat en nacre rehaussé d’un filet noir incrusté, virole en cuivre, base de l’instrument travaillée, milieu XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Rugine triangulaire, milieu XIXe s.

Rugine triangulaire, manche plat en nacre rehaussé d’un filet noir incrusté, virole en cuivre, base de l’instrument travaillée, milieu XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Trois rugines,
milieu XIXe s
 
Trois rugines faucilles,
milieu XIXe s.
 
Rugine,
milieu XIXe s.
 
Rugine
triangulaire,
milieu XIXe s.

Trois rugines triangulaires, milieu XIXe s.

Trois rugines, une coudée, une triangulaire, une racloir, manches ronds en ivoire, viroles en cuivre, milieu XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Rugine lancette, marque Bonnels, 1840-1860

Rugine lancette, marque Bonnels, manche creux en ivoire, (capuchon manquant), avec tube de protection qui se visse, 1840-1860 .
Probablement fabriqué par l’un des deux fils. Dynastie des Bonneels, fabricants d’instruments de chirurgie à Bruxelles : Bonneels François Jean (père) : (1787-1815), Bonneels, François (fils, aîné) : (1815-<1860) coutelier de la Cour, et Bonneels, Timothée - Félix (fils, jeune) : (<1847- c.1860) qui a été en apprentissage en 1829 chez Frédéric Benoist Charrière

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Trois rugines triangulaires,
milieu XIXe s.
Rugine lancette, marque Bonnels,
1840-1860

2ème moitié du XIXe s.
 

Rugine racloir, 2ème moitié du XIXe s.

Rugine racloir, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Rugine racloir, 2ème moitié du XIXe s.

Rugine racloir, interchangeable montée sur manche à facettes en ébène, 2e moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 15 x 1,5 x 1,5

AP 2003 6.4.1.9 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Rugine racloir coudée, 2ème moitié du XIXe s.

Rugine racloir, manche à facettes en ivoire, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 12, 5 x 1,2 x 1,2

AP 2003 6.4.1.22 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Rugine racloir, 2ème moitié du XIXe s.

Rugine racloir, manche plat en ébène, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 14 x 1,3 x 0,7

AP 2003 6.4.1.2 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Rugine racloir, 2ème moitié du XIXe s.

Rugine racloir, tout métal, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 14 x 1,3 x 0,7

AP 2003 6.4.1.2 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Rugines racloir,
2ème moitié du XIXe s.
Rugine racloir coudée,
2ème moitié du XIXe s.
Rugines racloir,
2ème moitié du XIXe s.

Deux rugines, 2ème moitié du XIXe s.

Deux rugines, manches en ébène à facettes, viroles en cuivre, parties travaillantes à facettes, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Rugine, 2ème moitié du XIXe s.

Rugine, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, partie travaillante triangulaire, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Rugine, 2ème moitié du XIXe s.

Rugine, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Rugine, 2ème moitié du XIXe s.

Rugine, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, acier poli, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Deux rugines, 2ème moitié du XIXe s. Rugines, 2ème moitié du XIXe s.

Fin XIXe-début XXe s.
 

Rugine , fin XIXe

Rugine , tout métal, fin XIXe s.
L x l x e (en cm) 16,3 x 1,2 x 1,2

AP 2003 6.4.1.36 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Rugine racloir, début XXe s.

Rugine racloir, manche plat cannelé, début XXe s.
L x l x e (en cm) 14, 7 x 1,1 x 0,7

AP 2003 6.4.1.10 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Rugine , fin XIXeRugine racloir,
début XXe s.


Limes


XVIIe s. – XVIIIe s.
 

Lime, XVIIe s.

Lime rectangulaire, tout métal, manche doré, travaillé, XVIIe s.

LS__2005_1_36_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)

 
 

Lime, XVIIe s.

Lime (usée) tout métal, se terminant en triangle, manche court en métal doré, travaillé, XVIIe s.

LS__2005_1_37_ALB (Musée Le Secq des Tournelles, cliché Albatros)

 
 

Lime et cautère, XVIIIe s.

Lime et cautère, tout métal, XVIIIe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Lime, XVIIe s.Lime, XVIIe s.Lime et cautère, XVIIIe s.

Milieu XIXe s.
 

Lime ronde, milieu XIXe s.

Lime, manche en nacre, embout et virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,8 x 2 x 1,8

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Lime plate rectangulaire, milieu XIXe s.

Lime plate rectangulaire, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Lime plate rectangulaire, milieu XIXe s.

Lime plate rectangulaire, manche plat en ivoire, base travaillée, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Lime ronde,
milieu XIXe s.
Limes plates rectangulaires,
milieu XIXe s.

2ème moitié du XIXe s.
 

Lime plate, 2ème moitié du XIXe s.

Lime plate rectangulaire, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Lime, 2ème moitié du XIXe

Manche en ivoire, métal, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 12, 4 x 0,7 x 0,5

AP 2003 6.3.7.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Lime plate rectangulaire, 2ème moitié du XIXe s.

Lime plate rectangulaire dont la base est travaillée, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Lime plate,
2ème moitié
du XIXe s.
Lime,
2ème moitié du XIXe
 
Lime plate rectangulaire,
2ème moitié du XIXe s.
 


Porte-limes


Milieu XIXe s.
 

Porte-lime, début XIXe s.

Porte-lime, provenant d’un coffret de Grangeret, manches en nacre avec écusson incrusté en or, embouts et viroles en or travaillé, début XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Manche en bois à facettes, métal, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14 x 3 x1

AP 2003 6.3.7.2 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Manche en ivoire, métal, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14 x 3 x 2

AP 2003 6.3.7.3 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche en ivoire, métal, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 3 x 2,5

AP 2003 6.3.7.4 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Porte-lime, début XIXe s. Porte-limes, milieu XIXe s.

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche sculpté en nacre, virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14 x 1,7 x 0,7

AP 2003 6.3.7.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Manche sculpté en nacre, cuivre (?), milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 16 x 1,7 x 1,2

AP 2003 6.3.7.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche en nacre, virole en argent, initiales FR sur le manche, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 12,3 x 1,2 x 0,7

AP 2003 6.5.2.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Porte-limes, milieu XIXe s.

Porte-lime à vis, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche en nacre, embout et virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,8 x 2 x 1,8

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche en nacre, embout et virole en argent travaillé, initiales O T en or sur le manche, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Porte-lime, milieu XIXe s.

Porte-lime, manche plat en nacre rehaussé d’un filet noir incrusté, virole en cuivre, base de l’instrument travaillée, milieu XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Porte-lime
à vis,
milieu XIXe s.
Porte-limes,
milieu XIXe s.
Porte-lime signé Ash & Sons, ca 1875
Deux vues différentes du porte-lime signés Ash & Sons, manche en ivoire è facettes, virole en cuivre, ca 1875
(Coll.
Porte-lime signé Ash & Sons, ca 1875
Deux vues différentes du me signés Ash & Sons, manche en ivoire è facettes, virole en cuivre, ca 1875
(Coll. priv. Turin)
Porte-lime signé Ash & Sons, ca 1875
Deux vues différentes du me signés Ash & Sons, manche en ivoire è facettes, virole en cuivre, ca 18
(Coll. priv. Turin)
Porte-lime signé Ash & Sons, ca 1875


Porte-scies
 

Milieu XIXe s.
 

Porte-scie, milieu XIXe s.

Porte-scie, manche sculpté en nacre, virole en cuivre, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 22 x 4 x 3

AP 2003 6.3.7.7 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Porte-scie, milieu XIXe s.

Porte-scie, manche torsadé en ivoire, virole en cuivre, milieu XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Porte-scie, et trois scies, milieu XIXe s.

Porte-scie et trois scies de tailles différentes dont une montée, une marquée (illisible à Paris). Manche en ivoire à facettes, la tige se termine par une partie plate où se fixe la scie à l’aie d’une clef, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Porte-scie avec une scie montée, milieu XIXe s.

Porte-scie avec une scie montée, manche en nacre, virole en or (?) gravée, base de la tige travaillée à petites facettes, la partie moyenne porte une marque illisible et se termine par une partie plate où se fixe la scie à l’aie d’une clef, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Porte-scie,
milieu XIXe s.
Porte-scie,
milieu XIXe s.
Porte-scie, et trois scies,
milieu XIXe s.
Porte-scie avec une scie montée,
milieu XIXe s.
Porte-scie avec scie, 2ème moitié du XIXe s.
Porte-scie avec scie, 2ème moitié du XIXe s. L x l x e (en cm) 9,8 x 2,8 x 0,2
AP 2003 6.3.7.9 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)
Porte-scie, signé Ash & Sons, ca 1875
Porte-scie, signé Ash & Sons, manche en ébène guilloché, tension de la lame réglable par vis, ca 1875
(Coll. priv. Turin)
Porte-scie avec scie, fin XIXe s.
Porte-scie avec scie, tout métal, fin XIXe s.
 
(Coll. priv. Turin)
Porte-scie avec scie, 2ème moitié du XIXe s. Porte-scie, signé Ash & Sons, ca 1875 Porte-scie avec scie, fin XIXe s.
Porte-scie avec scie, tout métal, fin XIXe s.


Sondes
 

Milieu XIXe s.
 

Deux sondes courbes, milieu XIXe s.

Deux sondes courbes, manches en ivoire, viroles en cuivre, bases des tiges travaillées à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Sonde courbe, milieu XIXe s.

Sonde courbe, manche plat en nacre, virole en métal doré, la base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Sonde, milieu XIXe s.

Sonde, manche en nacre, embout et virole en argent travaillé, initiales armoriées O T en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Deux sondes courbes,
milieu XIXe s.
Sonde courbe,
milieu XIXe s.
Sonde,
milieu XIXe s.

2ème moitié du XIXe s.
 

Trois sondes, 2ème moitié du XIXe s.

Trois sondes, manches plats en nacre, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,3 x 1,3 x 0,7

AP 2003 6.5.2.9 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Trois sondes, 2ème moitié du XIXe s.

Trois sondes, manches plats en nacre, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,3 x 1,3 x 0,7

AP 2003 6.5.2.9 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Trois sondes, 2ème moitié du XIXe s.

Trois sondes, manches plats en nacre, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,3 x 1,3 x 0,7

AP 2003 6.5.2.9 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Sonde double, 2ème moitié du XIXe s.

Sonde double, droite d’un côté et coudée de l’autre, manche rond en ébène, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Sonde courbe double, 2ème moitié du XIXe s.

Sonde courbe double, en métal doré, base médiane des deux tiges travaillée à petites facettes, 2ème moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Deux sondes doubles, 2ème moitié du XIXe s.

Deux sondes doubles, tout métal, bases médianes travaillées à petites facettes, 2ème moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Trois sondes,
2ème moitié du XIXe s.
Sonde double,
2ème moitié du XIXe s.
Sonde courbe double,
2ème moitié du XIXe s.
Deux sondes doubles,
2ème moitié du XIXe s.

Fin XIXe-début XXe s.
 

Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde, tout métal, fin XIXe-début XXe s.
L x D (en cm) 15 x 0,4

AP 2003 6.3.4.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Sonde fin XIXe-début XXe s.

Sonde, tout métal, fin XIXe-début XXe s.
L x D (en cm) 15,5 x 0,5

AP 2003 6.3.4.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Sonde double, début XXe s.

Sonde double, coudée des deux côtés, tout métal, début XXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Sondes
fin XIXe-début XXe s.
Sonde double,
début XXe s.


Ciseaux


Milieu XIXe s.
 

Ciseau droit, milieu XIXe s.

Ciseau droit, manche en nacre, bague manquante, virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 12,5 x 0,9 x 0,9

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Deux ciseaux droits, dont un par Luer (?), milieu XIXe s.

Deux ciseaux droits, dont un par Luer (?), manches en nacre, viroles en or et argent, initiales FR sur le manche, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,2 x 2,4 x 2,4
L x l x e (en cm) 12,3 x 1,2 x 0,7

AP 2003 6.5.2.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Ciseau droit par Luer (?), milieu XIXe s.

Ciseau droit par Luer (?), manche en nacre, virole en or, extrémité fracturée, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,2 x 2,4 x 2,4

AP 2003 6.5.2.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Ciseau droit,
milieu XIXe s.
 
Deux ciseaux droits,
dont un par Luer (?),
milieu XIXe s.
Ciseau droit
par Luer (?),
milieu XIXe s.

Ciseau droit à quatre faces, milieu XIXe s.

Ciseau droit à quatre faces, manche en ivoire, virole en cuivre, base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Ciseau droit à quatre faces, milieu XIXe s.

Ciseau droit à quatre faces, manche en ivoire, virole et tige en métal doré, base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Ciseau droit, milieu XIXe s.

Ciseau droit, manche en ivoire, virole et tige en métal doré, base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Ciseau droit à quatre faces,
milieu XIXe s.
Ciseau droit à quatre faces,
milieu XIXe s.
Ciseau droit,
milieu XIXe s.

Ciseau droit, milieu XIXe s.

Ciseau, manche en nacre, embout et virole en argent travaillé, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 16,8 x 1,4 x 0,9

AP 2003 6.5.2.7 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Ciseau droit, milieu XIXe s.

Ciseau droit, manche en ivoire, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 13 x 1 x 1

AP 2003 6.4.1. 18 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Ciseau droit, milieu XIXe s.

Ciseau droit, manche plat en nacre rehaussé d’un filet noir incrusté, virole en cuivre, base de la tige travaillée, milieu XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Ciseau droit, milieu XIXe s.

Ciseau droit, manche plat en nacre, virole en métal doré, base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Ciseau droit,
milieu XIXe s.
Ciseau droit,
milieu XIXe s.
Ciseau droit,
milieu XIXe s.
Ciseau droit,
milieu XIXe s.

Ciseau droit, milieu XIXe s.

Ciseau droit, manche en ivoire, base de la tige pyramidale comprenant deux marques illisibles, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Ciseau triangulaire, milieu XIXe s.

Ciseau triangulaire, manche en nacre, embout et virole en argent travaillé, initiales O T en or sur le manche, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Ciseau droit,
milieu XIXe s.

Deux ciseaux droits par Luër, milieu XIXe s.

Deux ciseaux droits à quatre faces par Luër, manche en cornaline, embouts et viroles gravées en vermeil, bases des tiges travaillées à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Deux ciseaux droits par Luër,
milieu XIXe s.

Deux ciseaux droits par Luër, milieu XIXe s.

Deux ciseaux droits à quatre faces par Luër, manche en cornaline, embouts et viroles gravées en vermeil, bases des tiges travaillées à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Deux ciseaux droits par Luër,
milieu XIXe s.
Ciseau triangulaire,
milieu XIXe s.

2ème moitié du XIXe s.
 

Ciseau droit, 2ème moitié du XIXe s.

Ciseau droit, manche en ébène à facettes, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Ciseau droit, 2ème moitié du XIXe s.

Ciseau droit, manche ébène à facettes, marque W. & H. (?), virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Ciseau droit,
2ème moitié du XIXe s.

Deux ciseaux coudés, 2ème moitié du XIXe s.

Deux ciseaux coudés, interchangeables manches à facettes en ébène, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Ciseau droit, 2ème moitié du XIXe s.Deux ciseaux coudés,
2ème moitié du XIXe s.
Trousse de ciseaux à émail et détail, 2ème moitié du XIXe s.
Trousse de ciseaux à émail, en cuir garni de velours bleu, manches en ébène, viroles en or, sur la tige d’un des instruments est signé « ATTAUTON » (peu lisible), 2ème moitié du XIXe s.
(Coll. priv. Turin)
Trousse de ciseaux à émail et détail, 2ème moitié du XIXe s.
Trousse de ciseaux à émail, en cuir garni de velours bleu, manches en ébène, viroles en or, sur la tige d’un des instruments est signé « ATTAUTON » (peu lisible), 2ème moitié du XIXe s.
(Coll. priv. Turin)
Trousse de ciseaux à émail et détail, 2ème moitié du XIXe s.
Trousse de ciseaux à émail, en cuir garni de velours bleu, manches en ébène, viroles en or, sur la tige d’un des instruments est signé « UTON » (peu lisible), 2ème moitié du XIXe s.
(Coll. priv. Turin)
Trousse de ciseaux à émail et détail, 2ème moitié du XIXe s.
Trousse de ciseaux à émail, en cuir garni de velours bleu, manches en ébène, viroles en or, sur la tige d’un des instruments est signé « ATTAUTON » (peu lisible), 2ème moitié du XIXe s.
(Coll. priv. Turin)
Trousse de ciseaux à émail et détail, 2ème moitié du XIXe s.
Trousse de ciseaux à émail, en cuir garni de velours bleu, manches en ébène, viroles en or, sur la tige d’un des instruments est signé « ATTAUTON » (peu lisible), 2ème moitié du XIXe s.
(Coll. priv. Turin)
Trousse de ciseaux à émail et détail, 2ème moitié du XIXe s.
Trousse de ciseaux à émail, en cuir garni de velours bleu, manches en ébène, viroles en or, sur la tige d’un des instruments est signé « ATTAUTON » (peu lisible), 2ème moitié du XIXe s.
(Coll. priv. Turin)
Trousse de ciseaux à émail et détail, 2ème moitié du XIXe s.

Fin XIXe-début XXe s.
 

Ciseau droit angulé, début XXe s.

Ciseau droit angulé, tout métal, manche guilloché terminé pat une boule, début XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Ciseau droit angulé, début XXe s.


Excavateurs


Milieu XIXe s.
 

Excavateur, milieu XIXe s.

Excavateur, manche en ébène à facettes, lame interchangeable vissée, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 12,5, x 1,5 x 1,5

AP 2003 6.3.2.14 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Excavateur, milieu XIXe s.

Excavateur, manche en ébène, métal, milieu XIXe s.
L x D (en cm) 14,2 x 1,5

AP 2003 6.3.2.12 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Excavateur, milieu XIXe s.

Excavateur, manche en ébène, métal, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15, x 1,3 x 1,3

AP 2003 6.3.2.17 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Excavateur, par Charrière, milieu XIXe s.

Excavateur par Charrière, manche en ivoire, base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Excavateur, milieu XIXe s.

Excavateur, manche en nacre, virole en argent, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 12,3 x 1,2 x 0,7

AP 2003 6.5.2.5 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Excavateur,
 milieu XIXe s.
Excavateur,
milieu XIXe s.
Excavateur,
milieu XIXe s.
Excavateur, par Charrière,
milieu XIXe s.
Excavateur,
milieu XIXe s.

Paire d’excavateurs droit et gauche, milieu XIXe s.

Paire d’excavateurs droit et gauche, manche plat en nacre, virole en métal doré, base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Paire d’excavateurs droit et gauche, milieu XIXe s.

Paire d’excavateurs droit et gauche, manche plat en nacre, virole en métal doré, base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Paire d’excavateurs droit et gauche, milieu XIXe s.

Paire d’excavateurs droit et gauche, milieu XIXe s.

Paire d’excavateurs droit et gauche, manche en jaspe rouge, virole en or (?), base de la tige travaillée à petites facettes, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Cinq excavateurs, milieu XIXe s.

Cinq excavateurs, manches en nacre, embouts et viroles en argent travaillé, initiales armoriées O T en or, (embout et initiales manquants sur le deuxième excavateur), milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Trois excavateurs, milieu XIXe s.

Trois excavateurs, manches plats en nacre rehaussée d’un filet noir incrusté, viroles en cuivre, les bases des instruments sont travaillées, milieu XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 
Paire d’excavateurs droit
et gauche, milieu XIXe s.
Cinq excavateurs,
milieu XIXe s.
Trois excavateurs,
milieu XIXe s.

2ème moitié du XIXe s.
 

Excavateur par Blanc, 2ème moitié du XIXe s.

Excavateur par Blanc, manche en ébène, métal, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 16, 4-2 x 2,5 x 1,5

AP 2003 6.5.2.1 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Divers excavateurs (13) par Blanc, 2ème moitié du XIXe s.

Divers excavateurs (13) par Blanc, manches en ébène, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 16,2 x 2,5x 1,5

AP 2003 6.5.2.1 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Excavateurs et ciseaux, 2ème moitié du XIXe s.

Manches en bois, partie métal très courte par rapport au manche. Numérotations : 6, 7, 12A, 12A, 14, 28, 31, 32, 33. Par D E T. E, 2ème moitié du XIXe s.
L X D (cm) 15 x 1

AP 2003 6.5.2.3 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Excavateur, 2ème moitié du XIXe s.

Excavateur, manche en bois, 2ème moitié du XIXe s.
L x d (en cm) 18 x 0,9

AP 2003 6.4.1.14 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Excavateur par Blanc,
2ème moitié du XIXe s.
Divers excavateurs (13) par Blanc,
2ème moitié du XIXe s.
Excavateurs et ciseaux,
2ème moitié du XIXe s.
Excavateur,
2ème moitié du XIXe s.

Trois excavateurs, 2ème moitié du XIXe s. .

Trois excavateurs, interchangeables manches à facettes en ébène, viroles en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Deux excavateurs, 2ème moitié du XIXe s.

Deux excavateurs, interchangeables, manches à facettes en ébène, viroles en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Deux excavateurs, 2ème moitié du XIXe s.

Deux excavateurs, interchangeables, manches à facettes en ébène, viroles en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.

(Musée dentaire de Lyon, cliché P Baron)

 
 

Quatre excavateurs, John D. Chevalier, ca 1855

Quatre excavateurs provenant d’un coffret John D. Chevalier à New-York, manches en ivoire, tiges dont la base est à facettes en acier poli, ca 1855

(Cliché ASPAD)

 
 

Trois excavateurs, ca 1861-1875

Trois excavateurs provenant du même coffret John D. Chevalier à New-York, manches en camée, viroles plaquées or, tiges dont la base est à facettes en acier poli, marque S. S. W. et H .C. (Henry Coy, maître coutelier chez S. S. White), ca 1861-1875

(Cliché ASPAD)

 
 
Trois excavateurs,
2ème moitié du XIXe s. .
 
Deux excavateurs,
2ème moitié du XIXe s.
 
Quatre excavateurs,
John D. Chevalier,
ca 1855
Trois excavateurs,
ca 1861-1875
 

Fin XIXe-début XXe s.
 

Divers instruments : rugines, excavateurs et ciseaux par Chevalier J. D., fin XIXe-début XXe s.

Divers instruments : rugines, excavateurs et ciseaux, manches en métal à facettes guillochées, extrémités en forme de boule, fin XIXe-début XXe s.
L x l x e (en cm) 15,5 x 1,2 x 1,2

AP 2003 6.5.2.2 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Excavateur, début XXe s.

Excavateur, tout métal, manche à rainures, début XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Excavateur, XXe s.

Excavateur, tout métal, marqué inoxydable, manche à facettes, XXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Divers instruments : rugines,
excavateurs et ciseaux
par Chevalier J. D.,
fin XIXe-début XXe s.
Excavateur,
début XXe s.

 
Excavateur,
XXe s.

 

Ensembles d’instruments à usage fréquemment mixte : nettoyage des dents et excision de la carie
 

Cinq instruments, XVIIIe s.

Cinq instruments, provenant d’un coffret, manches en ivoire, XVIIIe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Sept instruments, fin XVIIIe s.

Sept instruments, manches à facettes en ronce de noyer, viroles en cuivre, fin XVIIIe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Onze instruments, début XIXe s.

Provenant d’un coffret de Grangeret : onze instruments dont un porte-lime, manches en nacre avec écusson incrusté en or, embouts, et viroles en or travaillé, début XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Onze instruments, début XIXe s.

Onze instruments, provenant d’un coffret de Grangeret, manches en nacre avec écusson incrusté en or (quatre manquants), embouts, et viroles en or travaillé, début XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Cinq instruments, XVIIIe s.Sept instruments, fin XVIIIe s.Onze instruments, début XIXe s.Onze instruments, début XIXe s.

Trousse en maroquin noir gaufré par Daran à Paris, ca 1850

Trousse en maroquin noir gaufré par Daran à Paris, contenant douze instruments, manche en nacre, viroles en or, tiges avec base travaillée et extrémité en acier poli, ca 1850

(Cliché ASPAD)

 
 

Six instruments par Daran à Paris, ca 1850

Six instruments par Daran à Paris, manche en nacre, viroles en or, tiges avec base travaillée et extrémité en acier poli, ca 1850

(Cliché ASPAD)

 
 

Six instruments par Daran à Paris, ca 1850

Six instruments par Daran à Paris, manche en nacre, viroles en or, tiges avec base travaillée et extrémité en acier poli, ca 1850

(Cliché ASPAD)

 
 

Dix-huit instruments, milieu XIXe s.

Dix-huit instruments, provenant d’un coffret, manches à facettes en ébène, viroles en cuivre, milieu XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Trousse en maroquin noir gaufré
par Daran à Paris, ca 1850
Six instruments par
Daran à Paris, ca 1850
Six instruments par
Daran à Paris, ca 1850
Dix-huit instruments,
milieu XIXe s.

Ensemble de six instruments, milieu XIXe s.

Ensemble de six instruments, manches en nacre, embouts et viroles en argent travaillé, initiales O T en or sur le manche, (embout manquant sur le premier à gauche), milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 14,5 x 1,3 x 0,8

AP 2003 6.5.2.8 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Ensemble de six instruments, milieu XIXe s.

Ensemble de six instruments, manches en nacre, virole en or, milieu XIXe s.
L x l x e (en cm) 15,8 x 2 x 1,8

AP 2003 6.5.2.6 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 

Ensemble de six instruments, milieu XIXe s.

Ensemble de six instruments, manches plats en nacre, virole en cuivre, 2ème moitié du XIXe s.
L x l x e (en cm) 13,7 x 1,3 x 0,8
L x l x e (en cm) 15,3 x 1,3 x 0,7

AP 2003 6.5.2.9 (Musée AP-HP, cliché F. Marin)

 
 
Ensemble de six instruments,
milieu XIXe s.
Ensemble de six instruments,
milieu XIXe s.
Ensemble de six instruments,
milieu XIXe s.

Ensemble de vingt-quatre instruments, 2ème moitié du XIXe s.

Ensemble de vingt-quatre instruments dont trois montés sur trois manches différents à vis et en os, 2ème moitié du XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 

Six instruments par Blanc, ca 1875

Six instruments par Blanc, provenant d’un coffret, manches en ivoire, viroles en métal argenté, bases des tiges travaillées à petites facettes, ca 1875

(Cliché ASPAD)

 
 

Ensemble de vingt-quatre instruments, fin XIXe s.

Ensemble de vingt-quatre instruments et d’un manche double à vis dans un coffret tapissé de velours bleu, fin XIXe s.

(Cliché ASPAD)

 
 
Ensemble de vingt-quatre instruments,
2ème moitié du XIXe s.
Six instruments
par Blanc, ca 1875
Ensemble de vingt-quatre
instruments, fin XIXe s.