À Charles Spon, le 8 mars 1644

Note [42]

Guy Patin qualifiait de mera mapalia, « pures sornettes », les Iuveniles feriæ, quæ continent Antiquitatum Romanorum miscellanea… Secunda Editio catigata [Fêtes juvéniles qui contiennent des mélanges d’antiquités romaines… Seconde édition corrigée] (Rome, héritiers de Franciscus Corbelettus, 1640, in‑8o, première édition à Avignon, 1638) ; et ce en dépit de la louangeuse épître de Gabriel Naudé, datée de Rieti le 24 décembre 1637, adressée à l’auteur, Petrus Servius, médecin galéniste natif de Spoleto, mort à Rome en 1648. Son livre traite de certaines coutumes, principalement domestiques, de la Rome antique.

Patin citait ensuite deux autres de ses ouvrages :


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 mars 1644, note 42.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0101&cln=42

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.