À Charles Spon, le 22 juin 1655

Note [20]

« c’est une foudre aveugle ». Brutum fulmen est une expression que Pline a employée au pluriel (bruta fulmina) dans son Histoire naturelle (livre ii, chapitre xliii ; Littré Pli, volume 1, page 120) :

Sed hæc omnia esse fortuita : hinc bruta fulmina et vana, ut quæ nulla veniant ratione naturæ ; his percuti montes, his maria, omnesque alios irritos jactus.

[De là des foudres aveugles et vaines toujours, n’étant le produit d’aucune des lois de la nature : elles frappent les monts, elles se précipitent dans les mers et portent tant d’autres coups inutiles].


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 22 juin 1655, note 20.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0405&cln=20
(Consulté le 05.06.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.