À Johannes Antonides Vander Linden, le 24 janvier 1664

Note [3]

Anton Deusing (dont la bibliographie occupe cinq pages dans Éloy) avait emprunté à Guy Patin la fin (pages 171‑180) de ses Dissertationes de Manna et Sccharo. Propositæ in Acad. Gron. et Omland… [Dissertations sur la manne et le Sucre. Présentées en l’Université de Groningue et des Ommelanden…] (Groningue, Johannes Collenius, 1659, in‑12o), avec cette explication :

Ne Paginæ aliquot vacuæ supersunt, libet sequentia ad priores Dissertationes, de Unicornu et Lapide Bezoar, Appendicis loco annectere verbotenus desumpta ex Annot. D. Guidon. Patini, Medici Parisiensis, ad Tractatum de Peste D. Nic. Ellain.

[Afin de ne laisser aucune page vide, je me permets d’ajouter ce qui suit à mes précédentes Dissertations sur la licorne et la pierre de bézoar, {a} en lieu d’appendice ; je l’ai tiré mot pour mot des annotations de M. Guy Patin, médecin de Paris, sur le traité de la peste de Nicolas Ellain]. {b}


  1. Parues à Groningue, 1659, in‑18, et défendues par Deusing dans ses Vindiciæ de 1664 (v. note [2], lettre latine 300).

  2. Ces deux commentaires de Patin avaient paru dans l’édition latine du Médecin charitable de Philippe Guybert (Paris, 1649, v. note [13], lettre 207) :

    • De Monocerote [De la Licorne], pages 515‑517 ;

    • De Bezoardo lapide [De la Pierre de bézoar], pages 517‑524.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Johannes Antonides Vander Linden, le 24 janvier 1664, note 3.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1310&cln=3
(Consulté le 01.12.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.