À Paul Baudry, le 13 juin 1666

Note [1]

Ce médecin de Rouen, à qui Guy Patin donnait le nom latin de Poræus, était probablement le Porée ou Porrée (prénom inconnu), auquel Charles ii de La Sale Drelincourt (v. note [2], lettre 941) a adressé La Légende du Gascon, ou la Lettre de Charles Drelincourt, à Monsieur Porrée [médecin de Rouen], sur la méthode, prétendue nouvelle, de tailler la pierre. Seconde édition revue et abrégée (Leyde, Felix Lopez, 1674, in‑12 ; première édition en 1663, sans lieu ni nom). Éloy en a fidèlement résumé le contenu :

« Notre auteur rapporte plaisamment l’histoire d’un dénommé Raoux, de Cauvisson, bourg du Bas-Languedoc, {a} qui taillait l’un et l’autre sexe sans aucune préparation et sans tenir le malade assujetti, ou par des liens, ou par les mains des aides. C’est à l’occasion d’une lettre de Porée, médecin de Rouen, que Drelincourt écrivit cet ouvrage. Porée lui avait mandé qu’on publiait en Normandie la canonisation d’un saint nouveau qui guérissait divinement la pierre, et l’avait prié de lui en faire la légende. Drelincourt donna effectivement le titre de Légende à sa réponse, qui est du 8 décembre 1663, et dans laquelle il met au grand jour la supercherie de cet opérateur, à qui on reprochait d’avoir substitué de faux calculs dans quelques-unes de ses tailles. Notre médecin s’étend d’ailleurs sur la méthode que suivait Raoux, qu’il avait vu plusieurs fois opérer ; et de tout ce qu’il en dit, on voit assez que ce lithotomiste pratiquait la taille à la façon de Celse, {b} à qui il avait fait quelques corrections. »


  1. Cette commune de la Vaunage, entre Nîmes et Sommières (actuel département du Gard), porte aujourd’hui le nom de Calvisson .

    Patin a ailleurs donné le nom de Raoul (v. note [9], lettre latine 330) à ce Raoux (prénom inconnu), imposteur cystotomiste, mais de grande réputation apparente, dont Jan Van Hoorne a aussi parlé (v. note [4], lettre latine 452).

  2. V. note [11], lettre 33, pour la méthode antique de Celse (dite du petit appareil) pour tailler la vessie.

Drelincourt introduisait son livre par ce propos flatteur à l’égard de Porée :

« Je réponds à votre souhait ardent et redoublé, et je vous fais la Légende du Gascon. Elle est trop peu de chose pour la refuser à un personnage qui est l’un des ornements du siècle et qui, dans mille occasions, m’a communiqué des pensées dignes de l’immortalité. »


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Paul Baudry, le 13 juin 1666, note 1.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1436&cln=1
(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.