L. 474.  >
À Charles Spon,
le 1er avril 1657

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Ce petit mot n’est que pour donner entrée dans votre maison au présent porteur, qui est un honnête homme nommé M. Mazuray, [2] fils d’un savant père et fort honnête homme nommé M. Mazuray, [3] docteur en médecine. J’ai pensé et bien aisément cru que vous, étant mon bon ami comme je vous tiens et comme je suis obligé de le croire, que vous ne seriez pas marri que je vous donnasse la connaissance de telles honnêtes gens ; comme aussi je pense lui faire chose bien agréable de lui donner la connaissance du plus honnête homme que je pense être entre Paris et Montpellier, où M. Mazuray s’en va donner son argent pour en obtenir des lettres de maîtrise, ut in posterum impune necet CAIM[1][4] Néanmoins je lui pardonne tous les meurtres qu’il commettra si jamais il est si malheureux d’en faire, pourvu qu’il ne tue que les moines [5] d’Orléans [6] et ceux d’alentour. Et néanmoins en ce cas-là, ne craignez rien pour les cordeliers : [7] il n’y en a eu aucun, ils en furent chassés l’an 1535 pour une fourberie qu’ils avaient voilée du saint et sacré nom de religion ; voyez ce qu’en dit Sleidan. [2][8] Au reste, je vous prie de voir de bon œil M. Mazuray, fils d’un savant médecin d’Orléans, et me conservez en vos bonnes grâces, puisque je serai toute ma vie, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur,

Guy Patin.

De Paris, ce 1er d’avril 1657.


Rédaction : guido.patin@gmail.com — Édition : info-hist@biusante.parisdescartes.fr
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er avril 1657

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0474

(Consulté le 18.08.2022)