L. 565.  >
À Charles Spon,
le 21 mai 1659

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Le présent porteur est un honnête homme fort savant nommé M. Gallois, [1][2] docteur en médecine de notre Faculté, normand et fort habile homme, qui a désiré avoir l’honneur de votre connaissance en passant par Lyon pour s’en aller en Italie avec un des enfants de feu M. de Chavigny, [3] dont il a été précepteur. Si vous entrez un peu en discours avec lui, si, dis-je, il a l’honneur de vous entretenir quelque peu de temps, j’espère que vous trouverez qu’il est véritablement du pays de sapience, [2] adroit et intelligent. Je vous supplie de lui témoigner un peu de votre bonne affection car M. Courtois, [4] qui est fort son ami, lui a dit que vous étiez mon grand confident et mon intime ami de Lyon. M. Joncquet [5] a reçu sa caisse de Grenoble par votre moyen ; et moi j’attends le mémoire de ce que je vous dois, pour y satisfaire. Je baise les mains à M. Barbier, [6] j’ai envoyé sa lettre à M. Sorbière. [7]

Ce 21e de mai. M. le duc d’Orléans [8] s’en retourne demain à Blois. [3][9] Le roi [10] s’en va passer huit jours au Bois de Vincennes [11] en attendant la ratification de la paix [12] qui doit venir d’Espagne. M. le maréchal de Turenne [13] est ici attendu dans trois jours. Il a divisé notre armée qui est sur la frontière en trois corps, dont l’un est devers Landrecies, [14] les deux autres sont devers Hesdin [15] pour l’assiéger en cas de nécessité et que ceux qui sont dedans ne se rendent. Il y a grand bruit en Angleterre, c’est ce qui les a obligés de remander leur armée qui est au Sund ; [16] et les Hollandais font partir la leur. Cela fera retirer le roi de Suède [17] et garantira le Danois. [18] Vous pourrez avoir d’autres nouvelles de moi par une grande lettre de quatre pages avant que celle-ci vous soit rendue. [4] En attendant quoi, je vous baise les mains et suis, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur,

Guy Patin.

De Paris, ce 21e de mai 1659.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 mai 1659

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0565

(Consulté le 29.01.2020)