L. 780.  >
À André Falconet,
le 25 mai 1664

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

J’ai ici vu M. Merlat, [2] jeune homme de Lyon, qui m’a parlé de vous, comme vous lui aviez recommandé de me voir, nec iniuria, indiget enim arte Machaonia et Chironia[1][3] Je vous dirai fort à propos ce vers d’Horace, [4] Stultorum incurata [5]  pudor malus ulcera celat[2] Le roi [6] et toute la cour s’en vont après-demain à Fontainebleau. [7] On dit que M. le Dauphin [8] part dès aujourd’hui de Versailles [9] pour y être conduit. La jeune reine [10] est grosse. On dit que la Chambre de justice [11] suivra, et le Conseil et les prisonniers. [3] Le beau Diogenes Laertius grec et latin de M. Ménage [12][13] est arrivé d’Angleterre. [4] On croit ici que M. Berryer, [14] premier commis de M. Colbert, [15] est tellement bien dans l’esprit du roi qu’il est en état de chasser celui qui l’y a mis ; la cour est un pays où l’on joue à boute-hors. [5]

Les Hollandais commencent à menacer de faire la guerre à l’évêque de Münster [16] s’il ne leur rend pas un certain château qu’ils prétendent leur appartenir. Le légat [17] est en chemin. [6] Il sera accompagné de 60 gentilshommes italiens. Ce sont, à ce qu’on dit, autant de comtes ; ce ne sont pas des comtes de l’Empire, mais plutôt des comtes de la pomme de Charles Quint, [18] qui fit 50 comtes de ceux qui pouvaient ramasser une des 50 pommes. [7] Ô que ce légat nous obligerait s’il pouvait faire diminuer la taille ! [19] Entre autres nécessités qui nous pressent, celle-là nous est bien nécessaire pour le pauvre peuple. Il ne ferait pas mal aussi d’ôter le carême, [20] mais je crois qu’il n’en a pas la volonté. Je vous baise les mains et suis de tout mon cœur votre, etc.

De Paris, ce 14e de mai 1664.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 25 mai 1664

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0780

(Consulté le 22.09.2019)