L. latine 140.  >
À Thomas Bartholin,
le 30 juillet 1660

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 87 vo | LAT | IMG]

Au très distingué M. Thomas Bartholin, à Copenhague.

Très distingué Monsieur, [a][1]

J’ai reçu votre lettre datée du lundi 20e de juin, avec les mensurations du bandage que vous cherchez pour votre malade souffrant de hernie. [2] J’utilise personnellement un tel bandage pour la même incommodité, sans aller jusqu’à dire pour la même affection, dont je souffre depuis quinze ans. [3] À cette fin, je connais un artisan sûr et fidèle, dont j’emploie très souvent les talents pour divers malades embarrassés par le même mal. Je suis allé le voir, et après lui avoir lu votre lettre et lui avoir donné la mensuration que vous m’avez communiquée, je lui ai demandé qu’il nous fabrique un bandage conforme à votre souhait et le donne à notre ami marchand qui vous le transmettra. Après avoir soigneusement pesé l’affaire et en avoir mûrement débattu, il a conclu que cela ne pouvait se faire et a dit qu’il ne l’enverrait pas ne oleum et operam perdamus : [1][4] la mensuration envoyée ne suffit pas à confectionner un bandage idoine, elle nous indique seulement la longueur, mais non l’épaisseur ou la finesse des lombes et des flancs. La bilatéralité de la hernie de votre malade accroît en outre la difficulté. Je lui ai offert tout l’argent qu’il voudrait s’il faisait un excellent appareil qui convînt, mais il a refusé catégoriquement et ne peut remettre ainsi de bandage à qui que ce soit. Voyez là-dessus ce que vous voulez que je fasse. Si quelqu’un de chez vous désire venir ici et me rendre visite, j’ai quelques livres à vous envoyer, mais en particulier une Vita Galeni qu’un jésuite a tirée de ses œuvres et m’a dédiée, [5][6] ainsi qu’un arrêt du Parlement contre les chirurgiens trop arrogants, etc. [2][7][8] Je salue vos très chers frères [9] et vos autres amis. Adieu.

De Paris, le 30e de juillet 1660.

Votre Guy Patin de tout cœur.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 30 juillet 1660

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1173

(Consulté le 16.10.2019)