L. latine 243.  >
À Sebastian Scheffer,
le 6 mai 1663

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé no 2007, fo 151 ro | LAT | IMG]

Au très distingué M. Sebastian Scheffer, docteur en médecine à Francfort.

Très distingué Monsieur, [a][1]

Je vous envoie la réponse du très distingué M. Mocquillon, [2] notre ami qui m’avait remis votre dernière avec un paquet ; je vous remercie infiniment pour ce qu’ils contenaient. Je suis très content que vous ayez reçu mon portrait avec tant de bienveillance. [3] Votre autre lettre m’est parvenue par notre ami de Metz, [4] mais je n’ai pas vu votre parent ni reçu celle qu’il devait me remettre de votre part. [5] Je salue le très distingué M. Vogler, à qui je sais devoir beaucoup ; [6] je l’en remercierai après que j’aurai reçu ce que le très distingué M. Horst m’a destiné. [1][7] Les Tournes [8] m’ont fait parvenir ces 12 tomes des Historiæ de M. von Vorburg ; [9] je lui ai écrit, comme je devais, pour l’en remercier. [2][10] Je dois ma plus profonde gratitude à votre graveur, et lui promets et offre toute sorte de services, tout comme une somme d’argent dont je vous reconnais et accepte pour arbitre. S’il vous semble qu’il faille ajouter quelque chose au-dessous de mon portrait, vous prendrez soin, s’il vous plaît, d’y mettre ces quelques mots : Guido Patin Bellovacus, Doctor Medicus Parisiensis, et Professor regius, vivit in senectute bona, et docet Lutetiæ, summa Auditorum frequentia, ex omni gente, ex omni tribu, imò ex tota Europa : multa laude dignus, omnium eruditorum calculo probatus. Utinam Vir bono publico natus Nestoreos annos attingat[3][11][12] Ajoutez-y le distique suivant :

Hic est Patinus, clarus Asclepi nepos,
Per quem perire non licet mortalibus.
Hadrianus Valesius
[4][13][14]

Je promets de rembourser à votre graveur tout l’argent que je lui devrai pour ses livres d’éloges. Je n’ai pas encore vu le livre de Marten Schoock de Fermentatione[5][15] mais l’attends de Hollande avec d’autres. Je vous serai très reconnaissant de m’envoyer, par l’intermédiaire d’Öchs [16] ou de Sebastian Switzer, [17] les opuscules que vous avez mentionnés. Par leur intermédiaire, je vous ferai parvenir le nouveau Catalogue de nos docteurs. [18] Vale, très distingué Monsieur, tout comme votre père que Dieu veuille bien conserver, [19] et aimez-moi.

De Paris, ce jeudi 6e de mai 1663.

Vôtre de tout cœur, Guy Patin.

Je voudrais que vous saluiez de ma part les très distingués Lotich [20] et Horst, Conring, [21] Vogler, et les autres s’il en est qui nous affectionnent.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 6 mai 1663

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1276

(Consulté le 14.05.2021)