L. latine 298.  >
À Christiaen Utenbogard,
le 30 mai 1664

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 170 vo | LAT | IMG]

Au très distingué M. Christiaen Utenbogard, à Utrecht.

Très distingué Monsieur, [a][1]

L’Hortus Blesensis que je vous destine est in‑fo ; [1][2][3] je vous l’enverrai quand je l’aurai trouvé. Pour le liber Plantarum du très distingué Saumaise, [4] je n’ai encore rien entendu dire et pense que rien n’a été achevé. Ce très éminent personnage possédait d’immenses capacités et abordait volontiers quantité de sujets, mais il venait à bout de peu de choses par faute d’application et de temps. Si M. Lantin [5] m’apprend quelque chose de nouveau là-dessus, je vous en écrirai. [2] Je pense que vous avez maintenant reçu l’opuscule de Claude Saumaise de Manna et saccharo ; [6][7] il ne me semble pas y avoir vu cité le très distingué Vorst ; [8] c’est un ouvrage incomplet où il manque la fin et le début. [3] Pour son livre des plantes, je me souviens avoir jadis entendu dire par M. Pierre Dupuy, [9] conseiller du roi et directeur de la Bibliothèque royale, [10] que Saumaise a certes songé quelquefois à publier ce livre des plantes, mais qu’ensuite il en a abandonné l’espoir en raison du décès d’un certain Elichmann, son ami, qui était très doué en langue arabe et en botanique ; je pense qu’il est mort dans votre pays il y a une vingtaine d’années. [4][11] Néanmoins, je crois que vous feriez mieux d’écrire à M. Lantin, à qui je ferai suivre votre lettre, si vous voulez, pour qu’il nous éclaire sur tout cela. J’ignore qui est ce M. Cavalier, par qui je vais recevoir les livres que vous m’avez achetés ; écrivez-moi donc pour que je sache qui il est et où il habite. Le roi et toute la cour sont à Fontainebleau, le cardinal légat est en chemin pour y venir. [12][13][14] Mme de Nemours est morte âgée de 50 ans. [15] M. de Guise est ici fort malade[5][16] Nous n’avons rien de nouveau sur Fouquet. [17] Nous ne savons pas si vous avez reçu les graines que Joncquet [18] m’avait transmises par Johann Droüard. [19] Écrivez-moi donc, mais à votre commodité. En attendant, vivez et portez-vous bien, et aimez-moi.

De Paris, ce vendredi 30e de mai 1664.

Votre G.P.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 30 mai 1664

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1331

(Consulté le 23.10.2019)