L. latine 378.  >
À Marten Schoock,
le 29 octobre 1665

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

[Ms BIU Santé 2007, fo 198 vo | LAT | IMG]

Au très distingué M. Marten Schoock, à Groningue.

Très distingué Monsieur, [a][1]

Votre lettre m’a inondé d’une grande joie. Je l’ai reçue des propres mains de votre très noble ami, M. le baron von Schwerin. [2] Veuille Dieu bénir ses desseins et être favorable à sa jeunesse autant qu’il le méritera lui-même, ainsi qu’à l’insigne vertu de son remarquable et excellent père, [3] à qui je souhaite les années de Nestor, [4] car il a le mérite de faire grand cas de vous et des doctes personnages tels que vous. [1] Je procurerai mon aide à son fils autant qu’il voudra et du mieux que je pourrai, me mettant à sa disposition pour lui faire rencontrer d’éminents savants de notre ville ; ce que je ferai dès le mois prochain après la Saint-Martin, quand, les vacances du Parlement étant finies, nombre d’hommes érudits et de remarquable mérite seront revenus à Paris. Je loue votre prince, le sérénissime électeur, [5] de vous avoir choisi pour son historiographe ; puissent les dieux vous accorder le temps nécessaire et la santé requise quam Spartam ut ornes [2][6] que vous avez bien méritée. Quant aux Anglais, j’espère que leur guerre s’éteindra rapidement ; [7] sinon, que les Hollandais la gagnent et que les Anglais la perdent, car je ne puis leur être favorable, en raison de la violence innée de ce peuple sauvage. [8] Sitôt que vous en aurez trouvé le loisir, souvenez-vous, je vous prie, de publier une nouvelle édition de votre livre de Cervisia, que je vous serai éternellement redevable de m’avoir dédié. [3][9] Puisse tout bien aller pour vous et pour les vôtres, très distingué Monsieur. Continuez de m’aimer comme vous faites, moi qui, aussi longtemps qu’il plaira à Dieu, vous serai entièrement attaché et dévoué,

Guy Patin.

De Paris, le 29e d’octobre 1665.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Marten Schoock, le 29 octobre 1665

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1411

(Consulté le 17.11.2019)