À Claude II Belin, le 4 juillet 1635
Note [1]

« avec toute la bonne foi dont je serai capable ».

En tant que doyen de la Faculté de médecine de Paris, il incombait à Charles Guillemeau de chasser Antoine de Monsaint, qui avait déjà tenté en vain de se faire agréger au Collège des médecins de Troyes (v. note [4], lettre 22), et contre qui Claude ii Belin mettait ses collègues parisiens en garde. Le père Cousinot était Jacques i (v. note [26], lettre 7), Iacobus Cousinot Senior, qui était second sur la liste des docteurs régents dressée en 1634, derrière l’ancien, Pierre Seguin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 4 juillet 1635. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0023&cln=1

(Consulté le 23.09.2020)

Licence Creative Commons