À André Falconet, le 24 avril 1657
Note [1]

« L’effort sera louable, et l’issue entre les mains de la Fortune » ; Apulée, Florides, chapitre xx :

Canit enim Empedocles carmina, Plato dialogos, Socrates hymnos, Epicharmus modos, Xenophon historias, Crates satiras ; Apuleius vester hæc omnia novemque Musas pari studio colit, maiore scilicet voluntate quam facultate, eoque propensius fortasse laudandus est, quod omnibus bonis in rebus conatus in laude, effectus in casu est, ita ut contra in maleficiis etiam cogitata scelera, non perfecta adhuc vindicantur, cruenta mente, pura manu.

[Empédocle a écrit des poèmes, Platon, des dialogues, Socrate, des hymnes, Épicharme, de la musique, Xénophon, de l’histoire, Xénocrate, des satires. Quant à votre cher Apulée, il pratique tout cela et cultive les neuf Muses avec un zèle égal, mais plus d’acharnement que de talent. Aussi son mérite est-il sans doute plus grand car, dans toutes les bonnes actions, l’effort est louable, et le résultat fortuit ; {a} tout comme, au contraire, dans les mauvaises actions, les crimes prémédités sont châtiés, même sans avoir été perpétrés, une main propre n’absout pas un dessein sanglant].


  1. Mise en exergue du fragment dont Guy Patin s’est inspiré, en remplaçant effectus in casu [le résultat est fortuit] par eventus in Fortuna [l’issue est entre les mains de la Fortune].

V. le billet de recommandation qu’André Falconet avait adressé à Guy Patin le 6 avril 1657, pour le procès de sa belle-sœur, et la note [9], lettre 467, pour la Médecine antihermétique de Gabriel Fontaine (Lyon, 1657) contre la chimie de Jan Baptist Van Helmont, dont Guy Patin accusait ici réception.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 24 avril 1657. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0479&cln=1

(Consulté le 30.06.2022)

Licence Creative Commons