À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 janvier 1659
Note [1]

Guy Patin habitait place du Chevalier du Guet depuis le début de 1651 ; la première lettre qu’on ait de lui à Johannes Antonides Vander Linden est datée du 12 décembre 1653. En lui donnant ici son adresse (avec un dédoublement courtois de « Monsieur », v. note [a], lettre 1), Patin nous apprend qu’il avait correspondu pendant cinq ans avec son ami de Leyde sans recourir à la poste régulière, mais à des personnes de leur connaissance.

Cela corrobore ce que disait Patin à Linden au début de sa lettre latine 111 (v. sa note [1]) : les messageries payantes étaient à la fois fort onéreuses (pour le destinataire) et peu sûres (perte du courrier ou indiscrétions de la censure policière).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 janvier 1659. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1149&cln=1

(Consulté le 17.05.2021)

Licence Creative Commons