À Johann Garmers, janvier 1663
Note [1]

Pour cette requête, v. le haut de la 3e page de la lettre que Guy Patin avait écrite à Johann Garmers le 17 novembre 1662.

Claude Jacquelin n’a laissé de trace ni dans l’Index funereus chirurgicorum Parisiensium ni dans les Commentaires du décanat de Guy Patin (novembre 1650-novembre 1652). V. note [1], lettre 6, pour le serment que les chirurgiens barbiers prêtaient chaque année devant le doyen, à la Saint-Luc (18 octobre).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Garmers, janvier 1663. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1260&cln=1

(Consulté le 28.02.2021)

Licence Creative Commons