À Claude II Belin, le 25 octobre 1641
Note [10]

C’était la seconde taille (v. note [11], lettre 33) que subissait Jean ii Riolan (v. lettre 51). Tallemant des Réaux a narré l’épisode (Historiettes, tome ii, page 762) :

« Le bonhomme Riolan, ce célèbre médecin, avait déjà été taillé une fois, et quoiqu’il fût fort incommodé, il ne voulait plus se faire tailler. Un jour, sa femme fit cacher le chirurgien, et comme le vieillard disait : “ Me voilà mieux ; je pense que je supporterais bien l’opération ; je crois que je me ferais tailler si Colot {a} était là ” (il ne le croyait pas si près), Colot sort. “ Ah ! je ne veux pas ; ce sera pour une autre fois, je ne me suis point confessé ; je renie chrême, baptême. ” Le voilà à jurer. “ Tout cela tombera sur nous ”, dit Colot ; “ nous serons damnés pour vous ; mais vous serez taillé ”. Ils le lient et le taillent. Comme il se portait assez bien, on lui dit : “ Confessez-vous à cette heure, si vous voulez. – Voire ”, dit-il, “ je me porte trop bien pour cela. ” »


  1. Philippe ii Colot : v. note [17], lettre 455.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 25 octobre 1641. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0062&cln=10

(Consulté le 17.10.2019)

Licence Creative Commons