Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-2
Note [10]

Ce mémorable article sur les préséances sociales des médecins reprend fidèlement, avec quelques allégements et variantes de syntaxe, une partie du 5e paragraphe de la lettre que Guy Patin a écrite à André Falconet le 5 novembre 1649, en mémorable et distrayant souvenir de sa participation à la procession de la Fête-Dieu de 1628, célébrée le 5 juin (v. ses notes [19][21]). Le latin et cujus pars magna fui se traduit par « et dont je fus la principale partie ».

Il est impossible de savoir laquelle des deux versions de ce fragment est la plus conforme au manuscrit aujourd’hui perdu. Toutefois, étant donné leur incurie (v. supra note [5]), j’ai vite abandonné l’idée que les rédacteurs de L’Esprit de Guy Patin aient pu consulter les originaux de lettres qui se sont volatilisés, sans plus aucun espoir d’en trouver de précieux vestiges. Antoine Lancelot, Laurent Bordelon et consorts se sont contentés de picorer dans l’édition imprimée des Lettres, en accommodant à leur sauce les miettes qu’ils y ont prélevées. Leurs additions aux extraits qu’ils en donnent sont usurpées : le manuscrit de la lettre, quand il existe encore, ne les authentifie jamais ; il me paraît donc légitime de tirer la même conclusion pour les autres, qui ne nous ont été transmises que par les recueils imprimés (c’est-à-dire, notamment pour toutes celles de Patin à Falconet).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-2. Note 10

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8215&cln=10

(Consulté le 27.06.2022)

Licence Creative Commons