Annexe : Déboires de Carolus, note 108.
Note [108]

La Déroute et l’Adieu des filles de joie de la ville et faubourgs de Paris. Avec leur nom, leur nombre, les particularités de leur prise et de leur emprisonnement et Requête à M.D.L.V. {a}


  1. Sans lieu ni nom, jouxte la copie à Paris, 1667, in‑12 de 33 pages.

    « M.D.L.V. » est Mlle de La Vallière (v. note [12], lettre 735). Ce sont deux poèmes satiriques sur les prostituées de Paris avec ces deux vers à l’adresse de la maîtresse du roi :

    « Nous vous reconnaissons pour notre impératrice ;
    Montrez-vous digne enfin d’en être protectrice. »


Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Déboires de Carolus, note 108.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8010&cln=108

(Consulté le 18/04/2024)

Licence Creative Commons