À Claude II Belin, le 12 mars 1646, note 11.
Note [11]

Philippe Labbe (Bourges 1607-Paris 17 mars 1667), jésuite (noviciat commencé en 1623), avait professé la littérature, la philosophie et la théologie morale dans sa ville natale, qu’il quitta, vers 1643 pour se rendre à Paris. Là, il avait occupé pendant deux ans une chaire de théologie, puis il reçut de ses supérieurs l’autorisation de se consacrer uniquement à des travaux d’érudition. C’était un homme d’un caractère doux et d’un commerce sûr ; mais passionné pour la controverse, il ne se faisait pas faute d’attaquer ses adversaires d’une façon injurieuse, surtout lorsqu’il s’agissait des protestants. Il est, avec le P. Petau, le membre de sa Compagnie qui a le plus fait pour la science historique (G.D.U. xixe s.).

Celui des très nombreux ouvrages du P. Labbe que Guy Patin citait ici est intitulé :

Les Tableaux méthodiques de la Géographie royale, présentés au roi très-chrétien Louis xiv. par le P. Philippe Labbe de la Compagnie de Jésus.
Historiæ sacræ prodromus, Geographiæ ecclesiasticæ primam delineationem exhibens. Galliæ synodorum conciliorumque brevis et accurata historia : cum geographico indice conciliorum generalium ac particularium, quæcunque hactenus reperiri potuerunt. Serenissimo Regiæ Stirpis Prinicipi Armande Borbonio, Principi de Conti, etc. Offerebat Philippus Labbe Bituricus Societatis Iesu Theologus
.

[(…) Préambule d’histoire sacrée montrant une première esquisse de la Géographie ecclésiastique. Courte et exacte histoire des conciles et synodes de France, avec un index géographique des conciles généraux et particuliers, autant qu’on a pu en retrouver jusqu’à ce jour. Dédié à Armand de Bourbon prince de Conti, {a} etc., sérénissime prince du sang royal, par Philippe Labbe, {b} théologien de la Compagnie de Jésus natif de Bourges]. {c}


  1. V. note [5], lettre 166.

  2. V. note [20], lettre 75, pour le R.P. Pierre Labbé, que Patin avertissiait Claude ii Belin de ne pas confondre avec son confrère Philippe Labbe.

  3. Paris, Mathurin et Jean Hénault, 1646, in‑fo de 87 pages. V. note [11], lettre latine 83, pour les autres parties (laïques) de la Géographie royale (Paris, 1652 et 1653).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 12 mars 1646, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0133&cln=11

(Consulté le 25/02/2024)

Licence Creative Commons