À Charles Spon, le 21 novembre 1651
Note [11]

Charles Spon prévoyait de promouvoir la diffusion d’un autre ouvrage de Melchior Sebizius :

Commentarius in Galeni libellos de Curandi ratione per sanguinis missionem : de Hirudinibus : de Revulsione : de Cucurbitula : de Scarificatione. Publice olim Argentoratensium in Universitate prælectus, et nunc in gratiam Medicinæ Tyronum divulgatus…

[Commentaire sur les opuscules de Galien sur la raison de soigner par la saignée ; sur les sangsues, sur la révulsion, {a} sur les ventouses, sur la scarification. Jadis publiquement lu en l’Université de Strabourg, et maintenant publié pour le profit des étudiants en médecine…] {b}


  1. V. note [8], lettre 673.

  2. Strasbourg, héritiers de Christophorus ab Heyden, 1652, in‑4o.

L’épître signée par Sebizius est intitulée :

Noblisiimis, amplissimis, et prudentissimis viris, inclytæ scaphusianorum Reipubl. Consulibus, Proconsuli, Quæstoribus, ceterisque Senatoribus laudatissimis, Patriæ Patribus vigilantissimis, Dominis et Fautoribus suis summo honore atque observantia perpetuo colendis. S.P.D. {a}

[Profondes salutations aux très nobles, influents et prévoyants conseillers, gouverneur, magistrats et autres très estimés sénateurs de l’illustre canton de Schaffhouse, {b} pères très attentifs de la patrie, ses maîtres et amis, qu’on doit perpétuellement entretenir dans le plus grand honneur et le respect].


  1. Salutem Plurimam Dicit.

  2. V. note [3], lettre 616. Cette épître est datée du 31 mars 1652.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 novembre 1651. Note 11

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0273&cln=11

(Consulté le 10.08.2022)

Licence Creative Commons