À Charles Spon, le 21 novembre 1651
Note [11]

Charles Spon avait le projet d’éditer un autre ouvrage de Melchior Sebizius : Commentarius in Galeni libellos de curandi ratione per sanguinis missionem ; de hirudinibus, de revulsione, de cucurbitulis, de scarificatione [Commentaire sur les opuscules de Galien sur la raison de soigner par la saignée ; sur les sangsues, sur la révulsion (v. note [8], lettre 673), sur les ventouses, sur la scarification], qui fut publié à Strasbourg (C. van Heyden, 1652, in‑4o).

L’épître signée par Sebizius est dédiée :

noblisiimis, amplissimis, et prudentissimis viris, inclytæ scaphusianorum Reipubl. Consulibus, Proconsuli, Quæstoribus, ceterisque Senatoribus laudatissimis, Patriæ Patribus vigilantissimis, Dominis et Fautoribus suis summo honore atque observantia perpetuo colendis. S.P.D. {a}
[Il adresse toutes ses salutations aux très nobles, très importants et très prévoyants conseillers, gouverneur, magistrats et autres très estimés sénateurs de l’illustre canton de Schaffhouse, pères très attentifs de la patrie, ses maîtres et amis, qu’on doit perpétuellement entretenir dans le plus grand honneur et le respect]. {b}


  1. Salutem Plurimam Dicit.

  2. Cette épître est datée du 31 mars 1652 ; on n’y trouve pas de preuve écrite que Spon y ait contribué.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 novembre 1651. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0273&cln=11

(Consulté le 19.11.2019)

Licence Creative Commons