À André Falconet, le 26 août 1660, note 11.
Note [11]

Cette fille de Jérémie Ferrier (v. note [16], lettre 463), prénommée Marie, était l’épouse de Jacques Tardieu, lieutenant criminel au Châtelet, dont Guy Patin a plus tard conté l’infortune (v. note [2], lettre 832).

Ponce Pilate (Pontius Pilatus), natif de Lyon, fut le très célèbre préfet romain de Judée qui condamna le Christ à mort sur les instances des grands prêtres. Il est surprenant de voir Guy Patin traiter son épouse de diablesse car, au contraire, selon l’Évangile de Matthieu (27:19), elle fit dire à Pilate, quand il devait choisir d’accorder grâce à Barrabas ou à Jésus : « Ne te mêle point de l’affaire de ce juste [le Christ], car aujourd’hui j’ai été très affectée dans un songe à cause de lui ». Les Apocryphes l’ont appelée Claudia Procula, native de Narbonne, et l’ont en outre dite convertie au christianisme, avec une ferveur telle qu’elle protégea Marie Madeleine et l’accompagna dans son périple en Gaule.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 26 août 1660, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0632&cln=11

(Consulté le 17/04/2024)

Licence Creative Commons