À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1663
Note [11]

V. notes [14], lettre 1020, pour les sept « Décades » de thèses médicales bâloises imprimées par Johann Jakob Genath dans les années 1620, et [6], lettre 71, pour les dissertations de Thomas Éraste contre Paracelse (Bâle, 1572-1573).

Ce passage, parmi quantité d’autres, illustre la passion de Guy Patin pour les thèses académiques : il les collectionnait et lisait avec une avidité sans pareille car, en l’absence de journaux médicaux spécialisés (apparus au xixe s.), ces opuscules suivaient, sous un format commode, condensé et peu onéreux, les progrès des idées avec une actualité plus immédiate que les livres. Patin a généralement donné de lui l’image d’un indéniable dogmatique borné (v. supra note [6]), mais on ne peut lui reprocher d’avoir méprisé les incessants bouillonnements de son art.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1663. Note 11

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1265&cln=11

(Consulté le 27.09.2022)

Licence Creative Commons