Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 2, note 11.
Note [11]

Philippe de Marnix (Bruxelles 1538 ou 1540-Leyde 1598), baron de Sainte-Aldegonde, issu de la noblesse savoyarde et franc-comtoise, a joué un rôle éminent dans la lutte politique et religieuse pour l’indépendance des Provinces-Unies.

Il avait étudié la théologie à Genève sous Calvin et Théodore de Bèze, et adhéré avec ardeur à la Réforme, dont il fut l’un de ses premiers zélateurs aux Pays-Bas. Il adhéra, dès leur début, aux révoltes qui agitèrent son pays contre le joug espagnol fermement imposé par le roi Philippe ii (v. note [13], lettre 152). Chassé par le duc d’Albe (v. note [24], lettre 601) en 1567, il se réfugia en Allemagne, d’où il écrivit plusieurs vigoureux pamphlets contre les Pays-Bas espagnols et le catholicisme. À son retour en Hollande en 1571, le prince d’Orange, Guillaume de Nassau (le Taciturne, v. notule {d}, note [2], lettre latine 452), le chargea de plusieurs importantes missions diplomatiques et gouvernementales. Nommé bourgmestre d’Anvers en 1583, il défendit la ville contre le prince de Parme, Alexandre Farnèse, gouverneur des Pays-Bas espagnols (v. note [12], lettre 152), face à qui il fut contraint de céder en 1585. Il se retira alors en Hollande où, terni par cette défaite, il ne se vit plus confier que des tâches de second ordre, dont une brève ambassade en France en 1590. En fervent théologien réfomé, Sainte-Aldegonde a traduit la Bible en néerlandais, pour la rendre accessible au plus grand nombre de ses concitoyens.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 2, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8201&cln=11

(Consulté le 26/02/2024)

Licence Creative Commons