À Claude II Belin, le 15 mai 1641, note 12.
Note [12]

François Ranchin (v. note [5], lettre 13) était mort de la peste le 30 avril 1641.

Martin Richer de Belleval (Blois 1599-Montpellier 13 mars 1664) l’emporta pour lui succéder au chancelariat de l’Université (je n’ai pas su identifier l’« autre professeur », son concurrent pour cette charge prestigieuse). Fils de Jean, valet de chambre du roi, Martin Richer de Belleval avait été reçu docteur en médecine de l’Université de Montpellier en 1621. En 1632, il avait été nommé survivancier dans la chaire de son oncle Pierre Richer de Belleval, qui était celle d’anatomie et de botanique, mais sans compétence pour l’enseignement de ces deux matières. Chancelier, il ne cessa d’accumuler les honneurs : premier consul de la ville en 1645, puis conseiller à la Chambre des comptes de Montpellier à partir de 1652. Il mourut sans laisser aucun écrit, pas même l’édition de ceux que son oncle lui avait confiés. Son neveu, Michel Chicoyneau (v. note [15], lettre 584) lui succéda dans ses deux charges universitaires (Dulieu).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 15 mai 1641, note 12.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0057&cln=12

(Consulté le 27/05/2024)

Licence Creative Commons